Un pas de plus vers la dématérialisation totale de l’argent. Alors qu’il est encore nécessaire de sortir une carte bleue pour payer ses achats ou de signer un chèque, les banques et les opérateurs mobiles préparent le « paiement mobile sans contact« , qui facilitera encore les paiements sans avoir l’air d’alléger son porte-monnaie. La toute nouvelle Association Européenne  » Payez Mobile  » (AEPM), qui vient d’être créée, publie ainsi aujourd’hui les résultats d’une première expérimentation lancée en novembre 2007 à Caen et à Strasbourg, en partenariat avec VISA et MasterCard.

500 commerçants des deux villes proposent à un groupe test de 1.000 clients de payer leurs achats avec leur téléphone mobile (LG L600x, Motorola L7 ou Sagem My700x). Il suffit au consommateur de régler ses achats en présentant son téléphone allumé devant la borne de règlement sans contact, qui enregistre automatiquement le règlement s’il ne dépasse pas 20 euros. Si l’achat est d’un montant supérieur, le client doit entrer dans un menu de paiement sur son téléphone et entrer son code PIN avant de présenter l’appareil.

Selon l’association qui réunit 7 banques (BNP Paribas, Crédit Agricole-LCL, Crédit Mutuel-CIC, La Banque Postale, le Groupe Caisse d’Epargne, Société Générale, le Groupe Banque Populaire) et 4 opérateurs mobiles (Bouygues Telecom, Orange, SFR et NRJ Mobile), plus de 90 % des clients testeurs interrogés auraient trouvé ce moyen de paiement pratique, rapide et simple à utiliser. 94 % le recommanderaient même à leur proche. Les commerçants sont légèrement moins enthousiastes, avec 80 % qui disent apprécier la rapidité, et le caractère moderne du paiement sans contact.

Mais comme toute étude communiquée par celui qui a intérêt à publier les résultats les plus flâteurs possibles, il faudra attendre le déploiement à plus grande échelle pour se faire une idée. Le même enthousiasme avait accompagné les premiers tests de Moneo, qui ne semble pas être un immense succès populaire. Mais contrairement à Moneo, il n’est pas prévu d’appliquer des frais supplémentaires aux paiements réalisés sans contact, ce qui devrait faciliter son adoption.

L’AEPM a prévu de prolonger l’expérimentation en 2009, mais il n’est pas encore question de l’étendre à d’autres zones géographiques.

Et vous, troqueriez-vous votre carte bleue pour un paiement sans contact par téléphone mobile ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés