De nombreux lecteurs nous ont contacté pour nous faire part de leur indignation. Alors qu’Orange commercialise des forfaits et des terminaux mobiles « 3G+ », il semble que la filiale de France Télécom bride ses réseaux de communication sans fil pour limiter la bande passante à hauteur de ce que permet la simple 3G de base (384 kbps). En plein lancement de l’iPhone 3G, Orange aurait pu s’offrir meilleure presse.

Le forum du site spécialisé iPhon.fr offre un bon résumé de l’affaire, en rappelant qu’elle ne touche pas que les seuls iPhone mais l’ensemble des terminaux connectés au réseau Orange avec des forfaits Origami Star ou forfaits iPhone. Alors que l’opérateur promet un accès au réseau 3G+ (jusqu’à 14 400 kbit/s) avec les mobiles compatibles, dans les faits les infrastructures d’Orange seraient configurées pour brider par défaut le débit des communications à 384 kbit/s. Les techniciens, qui ont la faculté de débrider les abonnements à la demande, auraient même reçu l’ordre de ne plus accéder à ces demandes, pour une raison qui reste pour le moment très obscure.

De façon surprenante, Orange semble vouloir rejeter la faute sur Apple, dont l’iPhone 3G ne serait pas compatible avec la 3G+. Or non seulement l’iPhone 3G est bien compatible avec la 3G+ jusqu’à 3,6 Mbps, mais en plus le bridage est le même sur tous les appareils. Problème technique, ou réelle volonté de limiter le débit pour économiser de la bande passante ?

« Deux hypothèses, soit nous serons tous débridés d’ici quelques jours (selon les dires d’un technicien), soit c’est faux et nous nous regroupons en tant que consommateur et exigeons d’Orange un débit débridé pour tous (pétitions à l’appui, association de consommateur, courriers)« , prévient iPhon.fr.

Mécontents, des clients Orange ont mis en place une pétition et organisent une bronca médiatique pour faire réagir Orange au plus vite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés