Le futur est bien incertain pour le Chinois Faraday Future. Alors que les fonds tardent à venir et que LeEco s'enfonce dans la crise, la startup tente de sauver son rêve. Sa future « super-usine » américaine doit lancer les hostilités contre Tesla en 2018 ; mais en attendant des fonds, la startup la loue.

Le mois dernier, le Chinois Faraday Future annulait la construction de son usine à 1 milliard de dollars dans le Nevada. Trop chère pour les finances asséchées de la startup, la « super-usine  » qui devait annoncer le début d’un affrontement entre Tesla et Faraday Future a été abandonnée. Toutefois, la marque de voiture électrique ne perd pas de vue son rêve. À défaut de construire son usine, le Chinois s’est offert, en location, une ancienne usine Pirelli à Handford, Californie.

Super-usine à louer

La propriété, connue sous le nom de Handford Business Park, a été construite il y a 55 ans et est restée vide depuis 2001. Situé à un peu plus de 300 kilomètres des bureaux de Faraday Future à Los Angeles, le complexe doit accueillir la nouvelle version de la « super-usine  » en 2018 selon The Verge. Appartenant au groupe immobilier Realty Group, l’usine est mise en location et toujours selon le média américain, le bail de Faraday Future débuterait en 2018.

Faraday Future, le vaporware

En panne de trésorerie depuis les déboires de son actionnaire majoritaire, LeEco, la firme chinoise a néanmoins reçu un prêt de secours le 3 août. Plus de 14 millions de dollars ont été ajoutés aux caisses de la startup par un fonds new-yorkais. Selon le Wall Street Journal, les bureaux de Los Angeles de la société servent de garantie pour ce prêt.

Nick Sampson, vice-président de la société pour la recherche et le développement publiait sur Instagram ce dimanche une photo sur laquelle on voit l’équipe américaine de Faraday Future poser ses premières marques sur la future usine en location. Il écrit dans sa publication : « Nous continuerons malgré les sceptiques et les critiques  », avec un hastag #nevergiveup.

Le complexe loué par Faraday Future est d’une taille proche de la « super-usine  » mort-née, soit plus de 90 000 m². Les autorités locales sont venues se féliciter de l’implantation de la startup chinoise à Handford : dans cette région, on attend la création de 1 300 emplois par Faraday Future. Purple Heart Patient Center, la firme qui disputait le bail à Faraday Future, n’a pas reçu la même bénédiction des autorités : cette chaîne de dispensaires de cannabis enthousiasmait moins les locaux que le rêve, de plus en plus fantasque, de Faraday Future.

Partager sur les réseaux sociaux