Apple vient d'emprunter un milliard de dollars sous la forme d'obligations vertes. La somme doit permettre de financer des projets respectueux de l'environnement. L'entreprise en profite aussi pour éviter de devoir s'acquitter de taxes.

Apple vient d’emprunter la somme d’un milliard de dollars sous la forme d’obligations vertes (Green bonds), qui serviront à financer des projets environnementaux. Cet emprunt devra servir à financer divers projets, nouveaux et en cours, basés sur l’énergie solaire et éolienne, ainsi que des bâtiments verts.

Les fonds seront également mobilisés dans le cadre d’un programme qui permettra de fabriquer des produits de la marque en utilisant uniquement des matériaux recyclés ou renouvelables, rapporte Business Insider.

En avril 2017, l’entreprise avait d’ailleurs communiqué sur son ambition de parvenir à produire des iPhone entièrement recyclés. L’entreprise avait également déjà recueilli 1,5 milliard de dollars dans une opération de vente en 2016, destinée à des projets en faveur de l’environnement. À ce jour, Apple est l’un des plus grands émetteurs d’obligations vertes libellées en dollars.

Apple validera chaque projet

La dette émise par Apple servira à faciliter les investissement dans des projets respectueux de l’environnement. C’est pourquoi le processus devra suivre un ensemble de lignes directrices établies : les projets financés par cet emprunt devront être approuvés par Lisa Jackson, vice-présente en charge des questions environnementales chez Apple.

Une « chaîne d’approvisionnement en circuit fermé »

En contractant cet emprunt, Apple tient à créer une « chaîne d’approvisionnement en circuit fermé » pour s’assurer que les produits fabriqués ne contiendront que des matériaux respectueux de l’environnement. Par ailleurs, la dette émise par Apple lui permet d’éviter de piocher dans sa réserve colossale et d’utiliser de l’argent en provenance de l’étranger, pour lequel la société aurait du s’acquitter de taxes.

Parmi les réalisations d’Apple orientées en faveur de la protection de l’environnement, l’entreprise avait dévoilé en mars 2016 un robot baptisé Liam et capable de recycler chaque composant d’un iPhone.

Partager sur les réseaux sociaux