Facebook a officialisé lundi le lancement de Workplace by Facebook, sa plateforme de communication et de collaboration interne aux entreprises, concurrente du géant Slack.

Facebook a annoncé lundi que son service Workplace by Facebook (anciennement Facebook at Work) serait désormais ouvert à toutes les entreprises dans le monde, après l’avoir réservé à un panel de plus de 1 000 entreprises partenaires, qui l’ont testé depuis un an et demi. La plateforme concurrente de Slack vise à fournir dans les organisations un moyen de communication et de travail collaboratif efficace, très proche du Facebook que les employés ont l’habitude d’utiliser dans leur vie quotidienne, mais dans un environnement réservé à l’entreprise et à ses partenaires.

Avec un prix qui varie entre 1 et 3 dollars par mois et par utilisateur actif selon la taille de la structure, Facebook At Work offre ainsi différents outils de collaboration mis au service de l’entreprise : création de groupes pour des équipes ou des projets, vidéos Live, vidéo-conférences, publications et réactions, traduction automatisée des messages (utile pour les multinationales ou les entreprises qui accueillent des expatriés), discussions audio, filtres de recherche, …

Les dirigeants des entreprises auront bien sûr accès à des outils d’analyltics pour étudier l’activité de leurs collaborateurs sur la plateforme, et voir par exemple les groupes qui entretiennent une bonne dynamique de discussion, et ceux qui s’essoufflent.

04-admin

« Workplace est une plateforme professionnelle distincte de Facebook. Si une personne est sur Facebook à titre personnel et sur Workplace à titre professionnel, ses 2 comptes sont entièrement séparés », prévient Facebook.

Pour gagner au plus vite des parts de marché sur Slack, Facebook a annoncé en parallèle son programme de partenariats commerciaux qui intègre notamment Deloitte, Edelman, ou TBWA. Parmi les quelques partenaires de départ figure aussi l’entreprise française Reverol, spécialiste de l’intégration de solutions cloud en entreprise. Tous seront encouragés financièrement à proposer l’installation et la formation aux outils de Facebook après de leurs entreprises clientes.

En France, Facebook a déjà enrôlé de grands comptes comme Century21, Club Med, Danone, Renault, ou encore Iliad (Free), qui l’utilisent pour tout ou partie de leurs équipes.

Par ailleurs, « Workplace est gratuit pour les ONG et pour les établissements scolaires ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés