Verizon aurait proposé 5 milliards de dollars pour acheter Yahoo. L'année dernière, l'opérateur avait déjà dépensé 4,4 milliards de dollars pour s'offrir AOL.

L’heure de vérité se rapproche pour Yahoo. À en croire des informations obtenues par Reuters d’une personne proche du dossier, un accord avec l’opérateur de téléphonie mobile américain Verizon a été conclu : ce dernier mettra 5 milliards de dollars sur la table pour prendre le contrôle du portail web. Une annonce en ce sens doit avoir lieu ce lundi, toujours selon la source de l’agence de presse.

Vendredi, c’est une autre agence de presse, Bloomberg, qui rapportait l’existence de négociations exclusives entre Yahoo et Verizon. On connaissait l’intérêt du second pour le premier depuis le début de l’année. Au fil des semaines, Yahoo aurait eu des contacts plus ou moins fructueux avec une quarantaine de candidats, parmi lesquels Google, Microsoft, le géant des médias Time, et l’opérateur AT&T.

Un deal avec Yahoo constituerait pour Verizon la deuxième grosse acquisition en un laps de temps relativement court. Il faut en effet se souvenir que l’opérateur américain s’est déjà offert AOL en mai 2015 pour 4,4 milliards de dollars. Il faut croire que le groupe se fait une spécialité de récupérer des anciennes gloires du secteur, que ce soit dans les télécoms (AOL) ou dans le web (Yahoo).

À lire sur Numerama : Yahoo serait sur le point d’être racheté par Verizon

Partager sur les réseaux sociaux