Des sources proches de Yahoo et Verizon indiquent qu'un accord est sur le point d'être conclu entre les deux parties. Une annonce pourrait avoir lieu dans les jours à venir.

Ce serait donc l’opérateur de télécommunications américain Verizon qui aurait gagné la partie pour acquérir Yahoo. C’est ce que fait savoir ce vendredi Bloomberg, citant des sources présentées comme proches du dossier. Tous les autres prétendants auraient donc été écartés : les contacts de l’agence de presse indiquent en tout cas l’existence d’une négociation en tête-à-tête entre les deux parties.

Toujours selon les informations de Bloomberg, une communication pourrait avoir lieu dans les prochains jours, à supposer que les discussions aboutissent, ce qui n’est pas encore tout à fait sûr : le deal est dans sa dernière ligne droite, mais certains aspects de l’accord provoquent encore des débats entre Yahoo et Vérizon. On l’a vu avec Orange et Bouygues Télécom : ça peut capoter à la toute fin.

L’intérêt de Verizon pour Yahoo est connu depuis le début de l’année. On ne sait pas par contre l’ampleur du rapprochement entre les deux parties : va-t-il y avoir une acquisition en totalité ou un achat par tranches, pour ne récupérer que les meilleurs morceaux du portail web ? En outre, une interrogation reste aussi en suspend : quelle sera le montant total de l’opération, si celle-ci a lieu ?

À lire sur Numerama : Marissa Mayer réclame trois ans pour remettre Yahoo sur les rails

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés