Mozilla veut changer de marque et d'identité, pour mieux exprimer ce qu'il fait et ce qu'il est. Mais plutôt que d'imposer elle-même sa révolution, la fondation s'en remet aux contributions de la communauté. Le changement se décidera dès cet été.

On sentait déjà Mozilla perdu depuis de très longs mois et ses démissions en cascade, qui n’étaient que le reflet d’une crise plus profonde. Une grosse dizaine d’années après le lancement de Firefox qui avait connu un succès fulgurant en opposition à Internet Explorer, le créateur de logiciels libres peine à trouver un second souffle. Il est étouffé par le poids de Google Chrome, et engoncé dans une philosophie de plus en plus difficile à lire, entre d’une part la volonté de faire preuve de pragmatisme (faciliter l’utilisation des DRM dans Firefox, sortir une version de Firefox sous iOS basé sur un autre moteur…), et d’autre part la volonté de défendre toujours des principes éthiques qui sont chers.

Sa tentative d’amorcer un virage stratégique avec Firefox OS est arrivée bien trop tard et a finalement été abandonnée et reléguée aux seuls objets connectés, tandis qu’il cherche toujours à se débarrasser d’un Thunderbird qui n’a pas pris le virage du webmail. Entre éditeur de solutions open source, lobby pour les libertés numériques, plateforme d’apprentissage pour les développeurs, … Mozilla se disperse et peine de plus en plus à faire comprendre qui il est, quelles sont ses valeurs, et ses produits.

mozilla-1900

Idéalement, Mozilla aura une marque qui correspondra mieux au travail que nous faisons dans le monde. En réalité, le résultat est incertain

La fondation en est parfaitement consciente. Il serait difficile de l’ignorer. Mais elle n’a visiblement aucune idée précise de ce qu’elle doit être et des valeurs qu’elle doit affirmer. Ainsi Mozilla a annoncé vendredi le lancement de Mozilla Open Design, une campagne inédite en son genre, qui propose aux internautes de soumettre des propositions de ce que devrait devenir l’identité de Mozilla, au sens large.

mozilla-explication
Mozilla explique que seulement 30 % des internautes savent qu’il fait autre chose que Firefox.

Un changement de logo et de marques dès cet été

Les contributeurs sont invités à faire des propositions sous licence libre, non seulement pour redessiner un logo et des visuels qui accompagneront les campagnes de publicité de la fondation, mais aussi pour imaginer tout le discours qui devra aller autour. «  Nous ne faisons pas un crowd-sourcing de la nouvelle identité, et nous n’allons pas nous en remettre au vote », prévient Mozilla, qui choisira au final ce qui lui correspond le mieux, en testant les différentes idées auprès du public.

« Idéalement, Mozilla aura une marque qui correspondra mieux au travail que nous faisons dans le monde. En réalité, le résultat est incertain », reconnaît l’organisation, qui étudiera les premiers concepts en juin, les affinera en septembre, et publiera ses lignes directrices en novembre.

La seule chose qui est sûre, c’est que Mozilla aura au moins un nouveau logo réduisible en icône. Ou plus exactement, elle aura une griffe. «  Il nous manque un logo, un symbole qui nous représente dans un petit espace sur les médias sociaux », explique-t-elle, alors qu’actuellement le logo est l’ensemble de son nom :

Mozilla_Wordmark.svg

Elle regrette qu’il n’existe pas de style type pour Mozilla, et d’avoir accepté au fil du temps des logos qui n’avaient rien à voir les uns avec les autres, sur ses différents projets communautaires. La nouvelle identité devra donc avoir une cohérence d’ensemble, comme Google, Microsoft ou Apple essayent d’en avoir.

À l’issue du processus qui s’étalera jusqu’en novembre 2016, il faudra non seulement avoir une marque, mais aussi des sous-marques et un système commun pour choisir le nom des différents projets publics :

logos-mozilla
Les différentes marques de Mozilla

Reste à trouver quelle direction donner à l’ensemble, quel message véhiculer. Faut-il que Mozilla se présente comme un bouclier (protéger les libertés), comme une épée (combattre les monopoles), ou trouver un autre discours ? C’est tout l’enjeu de la campagne contributive, à laquelle Mozilla donne le coup d’envoi avec une série de propositions sur lesquelles les contributeurs sont invités à travailler.

broadthemes

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés