En moins de 24h, la rumeur selon laquelle Apple cesserait de vendre de la musique sur l'iTunes Store au profit du streaming sur Apple Music a été niée par la firme de Cupertino. Mais derrière ce bruit de couloir, il y a une réalité : les ventes numériques chutent.

Les jours du téléchargement sont-ils comptés ? Oui, au regard du mouvement actuel qui a lieu dans le secteur musical. Ce printemps, l’association chargée de protéger les intérêts de l’industrie du disque aux États-Unis (RIAA) avait par exemple relevé dans ses chiffres pour 2015 une tendance nette, avec le succès du streaming au détriment du téléchargement, en termes de revenus.

Cette réalité économique s’empare de toute l’industrie musicale. Depuis son arrivée, le streaming ne fait que croître dans un domaine où les autres modes d’accès reculent, à l’exception du vinyle, qui est un marché de niche. La naissance d’Apple Music est à ce titre un exemple de cette transition vers le streaming, pilotée par Apple, qui a longtemps misé sur les ventes numériques via l’iTunes Store.

Toutefois, l’existence simultanée d’une boutique et d’une plateforme de streaming ne serait pas une solution viable à long terme pour Apple. C’est en tout cas ce qu’estime le site Digital Music News.

Les arguments avancés par ses sources se fondent sur la réalité d’un marché décroissant : l’ère du téléchargement légal arrive à son terme, à mesure que les anciens utilisateurs d’iTunes Store bascule sur Apple Music, dans un contexte où l’écoute en streaming s’avère plus attractif, plus convivial et plus facile en comparaison des téléchargements illicites se faisant sur les plateformes en P2P ou depuis des hébergeurs.

itunesstoredownloads-42019
Source : Digital Music News

Face à cette réflexion, Apple a vaguement nié son intention d’arrêter sa boutique en ligne dans un message adressé à Re/Code. En tout cas, dans un avenir proche. À moyen et à long terme, la réalité du marché pourrait toutefois obliger la firme de Cupertino à revoir ses plans pour l’iTunes Store.

La prudence d’Apple à l’idée de mettre fin à l’iTunes Store n’est pas non plus insensée, car des ventes importantes ont toujours lieu, à l’image de Drake, qui vient d’écouler un million d’albums sur la boutique. Un arrêt pur et simple du service ferait perdre une fonctionnalité essentielle pour les derniers acheteurs de disques numériques.

À lire sur Numerama : Les revenus du streaming dépassent ceux du téléchargement aux USA

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés