IBM lance une procédure judiciaire contre Groupon, accusé d'avoir enfreint quatre brevets.

Pour faire respecter sa propriété intellectuelle, IBM n’hésite pas à saisir les tribunaux en vue de faire plier la partie adverse. L’entreprise l’a prouvé fin 2013 lors d’un conflit avec Twitter, qui s’est terminé quelques mois plus tard avec un règlement à l’amiable entre les deux parties afin d’éviter la tenue d’un procès. À l’époque, le site avait dû payer la bagatelle de 36 millions de dollars.

Groupon.
Groupon.

Est-ce ce scénario qui sera répété dans le différend naissant entre IBM et Groupon ? C’est bien possible : le Chicago Tribune révèle que Big Blue est en train de poursuivre le service de commerce électronique au motif que celui-ci aurait enfreint quatre de ses brevets (deux datent de la fin des années 90, un a été obtenu en 2006 et le dernier a été décerné trois ans plus tard).

Le détail des méthodes protégées par ces brevets n’est pas donné. En revanche, la plainte affirme que des tentatives de discussion, infructueuses, ont été établies avec Groupon. Mais celui-ci les a rejetées, selon IBM, Groupon étant accusé de continuer à les exploiter sans verser la moindre compensation et le moindre accord de licence. La plainte a été déposée aux USA, dans l’État du Delaware.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés