La meilleure intelligence artificielle va créer une nouvelle manière de faire du commerce. Tous les acteurs sont sur le sujet. Mais quels vont être les débouchés pour les consommateurs ?

IBM et son intelligence artificielle Watson. Apple et Siri. Facebook et M. Google et TensorFlow. Parmi ces entreprises se trouve peut-être celle qui sera le leader mondial de la prochaine génération de services et d’outils pour le grand public. Car en termes de commerce à destination des particuliers, le prochain moteur de cette nouvelle vague sera un assistant personnel, ou conseiller particulier.

Un conseiller particulier qui répondra directement à vos questions. Les périphériques ne seront plus que des points d’accès à cet agent virtuel. Un changement qui a déjà pris forme en bourse : Google est devenu la plus importante valorisation boursière en détrônant Apple.

Amazon Echo
Posez vos questions !

L’intelligence artificielle pour se libérer des périphériques

Au fond, Google dépassant Apple représente la guerre qui se déroule dans le monde des nouvelles technologies : d’un côté, on trouve les sociétés de « hardware » — plus précisément les périphériques d’accès aux informations — et d’autre part celles de « software ». Jusqu’ici le hardware est la raison qui pousse à l’achat : plus de puissance, plus de fonctionnalités, plus de batterie, plus de design. En somme, l’ère d’Apple avec son iPhone, son iPad et son iTunes Store.

Mais que se passera-t-il quand une intelligence artificielle discutera avec vous pour vous recommander le prochain livre à lire ?

Mais que se passera-t-il quand une intelligence artificielle discutera avec vous pour vous recommander le prochain livre à lire ? Aurons-nous besoin d’un périphérique encore plus puissant ? C’est tout l’enjeu de l’intelligence artificielle quand on parle de business. Cette intelligence artificielle connectée à Internet et un boitier qui enregistrera vos données personnelles pourront largement remplacer les fonctionnalités actuellement embarquées dans votre ordinateur ou votre navigateur web. La fusion des divisions « Web Search » et « Intelligence artificielle » chez Google anticipe ce futur.

Le marché de la publicité bouleversé

Au-delà des périphériques, l’intelligence artificielle va changer la donne sur le segment fondateur du commerce : la recommandation. L’agent intelligent qui sera motorisé par l’intelligence artificielle pourrait être indépendant et adapté à chaque individu. Si c’est le cas, la publicité ciblée ne devrait pas avoir autant d’impact sur votre prise de décision : l’achat d’un produit pourra se faire de manière factuelle.

Vous pourriez demander à votre assistant personnel : « Je veux changer de table basse, quelle sont les tables les plus adaptées à mon salon ? ». L’agent pourrait alors scanner votre salon, identifier les contraintes et faire des centaines de recherches pour définir les solutions possibles et valider les différents éléments complémentaires (couleur, plage de prix, mode de livraison entre autres) pour vous aider dans votre une décision finale. Difficile, alors, pour un publicitaire, de manipuler l’agent intelligent.

siri-inline

niveau d’indépendance et puissance des assistants

Le marché du hardware a eu sa course à la puissance. Celle de l’intelligence artificielle l’aura aussi. On devrait rapidement voir apparaître des gammes d’intelligence artificielle en fonction des moyens des consommateurs. Avec certainement un sponsoring possible des marques contre des conditions plus faibles d’indépendance. Ce qui se passe actuellement avec le système d’exploitation Android pour les mobiles et les différentes versions disponibles sur le marché pourrait se passer pour les assistants.

Il faudra alors que les consommateurs déploient encore plus de prudence intellectuelle pour interpréter les recommandations de ces versions bridées d’intelligences artificielles. Elles auront certainement des configurations de préférences embarquées qui auront la fâcheuse tendance à vous aiguiller vers des choix, des marques et des fournisseurs d’information spécifiques. C’est à partir de là qu’il faudra bien prendre conscience que la technologie n’est qu’un outil… et qu’il faudra alors redoubler de vigilance pour éviter de nombreux dérapages.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés