Google ouvrira cette année une division consacrée à la réalité virtuelle. Elle sera dirigée par Clay Bavor.

L’attrait de Google pour la réalité virtuelle est en train de se révéler au grand jour. Alors qu’elle paraissait assez indifférente à ce genre de simulation informatique, préférant se concentrer sur la réalité augmentée avec le projet Google Glass, la société dirigée par Sundar Pichar est en train d’opérer une restructuration interne afin de peser davantage dans cette expérience sensorielle.

googlelogo-flat-bleu-675.jpg

La firme de Mountain View est en effet en train de se doter d’une division spécialisée dans la réalité virtuelle, rapporte le site Re/Code. Cette nouvelle structure, qui sera prête courant 2016, sera dirigée par Clay Bavor, le vice-président en charge des applications chez Google (Gmail, Drive, Docs…). Questionné par nos confrères, un porte-parole du groupe a confirmé leurs informations.

Google accuse un retard relatif dans le domaine de la réalité virtuelle par rapport à certains de ses concurrents. Plusieurs fabricants de terminaux ont présenté des technologies de ce type, à l’image de Sony (PlayStation VR), HTC (Vive Pre) et Samsung (Gear VR). Mais aux yeux de Google, le plus préoccupant reste l’activisme de Facebook dans la réalité virtuelle, via sa filiale Oculus et son casque Oculus Rift.

La pression de Facebook et d’Oculus

Facebook, qui est devenu l’un des principaux rivaux de Google, n’a pas ménagé ses efforts pour s’installer dans ce secteur en devenir, en témoigne la dépense de 2 milliards de dollars du réseau social pour acheter Oculus. Et bien sûr, la perspective de croiser Facebook avec la réalité virtuelle n’a pas tardé à faire émerger les spéculations les plus farfelues : et si Facebook lançait un réseau social basé dessus ?

Les déclarations de Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, avaient aussi donné le ton. « Aujourd’hui, nous avons seulement quelques façons pour partager nos expériences. Au cours de la prochaine décennie, la technologie va nous permettre d’ouvrir de nouvelles voies pour capturer et communiquer de nouvelles formes d’expériences », lançait-il lors de l’anniversaire de sa société, quelques mois avant l’acquisition d’Oculus.

Google a déjà mis un pied (timide) dans la réalité virtuelle avec le Cardboard.

Il serait toutefois inexact de dire que Google n’a rien fait en matière de réalité virtuelle. Ce serait oublier le Cardboard, qui est un petit objet en carton permettant d’accueillir un smartphone qui lancera une application conçue pour la réalité virtuelle. Et si le Cardboard propose une expérience limitée, il peut toutefois s’avérer très pratique de réaliser des activités de pointe.

Mais surtout, il y a cette rumeur qui veut que Google, très conscient du succès à venir de la réalité virtuelle, adapte Android à ce type de simulation informatique. Au printemps dernier, le Wall Street Journal a ainsi assuré que le groupe a bâti une petite équipe pour travailler sur ce sujet. Reste à savoir si cette équipe est celle qui est en train d’être organisée officiellement par Google sous la forme d’une division à part entière.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés