À la suite de l'annonce du prix de l'Oculus Rift, le Playstation VR a-t-il toutes ses chances de s'imposer sur le marché de la réalité virtuelle ?

Pendant que l’annonce du prix de l’Oculus Rift sème le trouble dans les interwebs, Sony semble discrètement avancer ses pions vers la conquête du marché de la réalité virtuelle. Même si le Playstation VR n’a encore ni prix ni date de sortie, le Japonais a encore en effet quelques cartes en main qui pourraient lui servir dans les années à venir.

De fait, la firme a récemment annoncé que plus de 100 jeux étaient actuellement en développement pour le Playstation VR. Sony dame ainsi le pion de ses adversaires HTC Vive Pre et Oculus Rift qui, malgré l’évolution technique pour le premier et la renommée du second au point d’en devenir un nom générique pour désigner un casque VR, peinent encore à communiquer sur leur contenu.

Entre 400 et 600 $, 5 % du marché VR ?

Une étude de l’institut SuperData Research estime que le Playstation VR pourrait être vendu entre 400 et 600 dollars. L’étude explique que, dans un premier temps, les consommateurs auraient tendance à se tourner vers la réalité virtuelle sur mobile, moins chère, qui occuperait ainsi 71 % de parts de marché et 7 % pour un dispositif mobile « premium ». La réalité virtuelle sur PC serait quant à elle en seconde position (17 % de parts de marché selon l’institut) avec le HTC Vive Pre et l’Oculus Rift, avec une estimation du prix du matériel entre 300 et 700 $ pour un ordinateur de plus de 1 000 $.

La part de la réalité virtuelle sur console arriverait bonne dernière selon les analystes, avec 5 % pour le Playstation VR à lui seul, ce qui ferait, d’après l’étude 1,9 millions d’unités vendues dans l’année à venir. Difficile de se rendre compte de la pertinence du chiffre alors que l’année ne fait que commencer, mais force est de constater que Sony possède un atout de choix : la PS4.

Extrait de l'étude de SuperData Research
Extrait de l’étude de SuperData Research

Possédant d’ores et déjà une console de jeu correctement installée sur le marché, Sony est tout à fait en mesure de proposer son casque de réalité virtuelle comme un add-on plus que comme un appareil à part entière. Un avantage sérieux quand nous sommes encore aux balbutiements de la réalité virtuelle et de son marché.

36 millions de PS4 « VR ready »

HTC Vive Pre et Oculus Rift n’ont que leur casque en guise de pilier et doivent donc faire leur beurre dessus, tout en espérant que les joueurs se détournent des consoles et investissent dans un ordinateur suffisamment puissant pour garantir une expérience VR optimale. Le pari est risqué, surtout quand l’on sait que 36 millions de PS4 ont été vendues depuis son lancement, et que Nvidia estime à  seulement 13 millions le nombre de PC capables de faire tourner de la VR. Sony peut encore se permettre de proposer d’alléger le prix de son casque en le vendant seul et, pourquoi pas dans un futur proche, le proposer en bundle avec une console PS4.

casquevrsony.jpg

Reste encore à savoir si la réalité virtuelle réussira à convaincre les consommateurs à passer d’une expérience mobile à bas prix à une expérience plus poussée, mais exigeant des dépenses importantes. À ce titre, Sony semble avoir un petit avantage : il n’est pas le premier à avoir dévoilé ses cartes et pourra donc ajuster sa stratégie. L’étude de SuperData estime que le Playstation VR couplé avec une PS4 resterait plus abordable que la réalité virtuelle sur PC.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés