Le groupe LDLC est entré en négociations exclusives pour racheter 100 % des parts du site Materiel.net spécialisé dans la vente sur Internet de produits informatiques et high-tech. Une simple formalité.

Le groupe LDLC a annoncé lundi soir son entrée en négociations exclusives avec la société Domisys, éditrice du site e-commerce Materiel.net, en vue d’une fusion-acquisition. « Cette acquisition permettrait au Groupe LDLC de conforter sa position de leader du high-tech online, d’entrer dans le Top 5 de l’e-commerce en France (…) et d’accélérer son plan de développement », note le groupe dans son communiqué.

L’affaire est encore au conditionnel pour des raisons juridiques, mais elle est bel et bien pliée. Les deux parties sont d’accord sur l’essentiel et il ne reste plus qu’à finaliser.

Le site nantais Materiel.net, qui a su s’imposer rapidement sur la vente de produits informatiques grâce à un excellent service clients et à ses points de présence dans 10 villes à travers la France, a généré un chiffre d’affaires de 150,5 millions d’euros en 2014 (+12 % par rapport à 2013), pour un résultat d’exploitation de 3,6 millions d’euros. Il compte un peu plus de 200 employés.

materielnet

De son côté, le lyonnais LDLC fut l’un des précurseurs du commerce électronique en France, avec une création dès 1996. Le groupe possède 8 sites, dont quatre de vente de produits en ligne, et affiche un chiffre d’affaires 2015 de 283 millions d’euros pour un peu plus de 480 collaborateurs.

500 millions d’euros de chiffre d’affaires

Avec cette acquisition, LDLC entend donc atteindre les 500 millions d’euros de chiffre d’affaires au 31 mars 2016, et réaliser « des synergies commerciales, logistiques et industrielles évidentes porteuses de croissance rentable ». Aucun impact sur l’emploi n’a pour le moment été annoncé.

L’opération sera soumise à la consultation des représentants du personnel, à la signature d’un accord définitif et à l’approbation de l’Autorité de la Concurrence. Le protocole prévoit le rachat de 100 % des parts de Materiel.net, en partie par échange de titres, pour une proportion non communiquée. Elle devrait être officialisée d’ici mars 2016.

« Nos deux entreprises se ressemblent, nous partageons la même passion pour l’informatique et la même exigence de service client. Notre objectif est de créer de la valeur pour l’entreprise et nos actionnaires en poursuivant une croissance soutenue à deux chiffres et d’accélérer notre déploiement autour d’un Groupe expert, innovant, rentable et acteur du mouvement de concentration en cours », se réjouit Laurent de la Clergerie, Président-fondateur du Groupe LDLC.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés