Si iOS et Android se portent bien, la croissance de Windows Phone est à la baisse fin 2015. Et cela pourrait continuer.

L’institut IDC, qui surveille la progression du marché des smartphones — et en particulier des systèmes d’exploitation qu’ils embarquent — vient de publier ses prévisions pour la fin de l’année 2015. Et Windows Phone sort grand perdant, avec une baisse de croissance d’année en année de 10,2 %. Cela ramènerait le système d’exploitation mobile de Microsoft en fin d’année 2015 à seulement 2,3 % de parts de marché. Pourquoi cela, malgré une belle offensive commerciale et un Windows 10 mobile fort intéressant ?

IDC estime que Microsoft a joué une carte pertinente en s’installant sur l’entrée de gamme (le prix moyen d’un smartphone Windows Phone est de 148 dollars, contre 219 dollars pour un smartphone Android). Pour autant, cela n’aidera pas Microsoft à gagner de précieuses parts de marché car il manque au géant des partenariats OEM, soit d’autres constructeurs prêts à vendre des appareils Windows Phone. Ironique, quand on sait que Windows sur ordinateur a construit sa notoriété en partie grâce à ce procédé commercial.

L’institut estime donc que la baisse de croissance de 2015 sera suivie d’une baisse encore plus grande en 2016

L’institut estime donc que la baisse de croissance de 2015 sera suivie d’une baisse encore plus grande en 2016. Du côté d’Android ou d’iOS, la situation est au beau fixe. Le système d’exploitation de Google est toujours au top des parts de marché et celui d’Apple a une croissance démesurée d’année en année, avec 17,5 % en plus en 2015. Pour IDC, la transition d’Apple vers un système de reprise de ses iPhone aux USA était pile ce qu’il fallait faire. Son prochain challenge sera de négocier le virage côté marchés en développement qui peut-être, recevront trop d’iPhone reconditionnés par rapport à la demande.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés