La société Niantic, ancienne filiale de Google, vient de lever 20 millions de dollars auprès de Google, Nintendo et The Pokémon Company. Cet argent servira à financer ses activités dans le jeu vidéo géolocalisé.

Niantic prend son envol. La société spécialisée dans les jeux vidéo géolocalisés, qui était encore une toute petite filiale de Google il y a quelques mois à peine, vient en effet de boucler avec succès un tour de table auprès de trois investisseurs, lui permettant de lever 20 millions de dollars. Elle pourra même avoir une rallonge de 10 millions de dollars si elle parvient à atteindre des objectifs précis.

Dans cette affaire, les investisseurs qui ont choisi de soutenir Niantic ne sont pas n’importe lesquels. Il s’avère en effet que ce sont tous des partenaires actuels ou passés du groupe. C’est le cas de Google, qui a contribué à faire naître le jeu Ingress lorsque Niantic était encore dans son giron. Et c’est la même chose pour Nintendo et The Pokémon Company, qui sont actuellement impliqués dans le projet Pokémon Go avec Niantic.

Lancé en 2012, Ingress propose de capturer des portails qui sont situés sur des points d’intérêt. Les joueurs, qui appartiennent au camp des Éclairés ou à celui des Résistants, doivent alors prendre les portails qui ne sont pas en leur possession tout en défendant ceux déjà en leur possession. Pour cela, les joueurs ont accès à des items pour l’attaque et la défense, et une place importante est faite pour le jeu en coopération.

De l’argent qui servira pour Ingress et Pokémon Go

Pour ce qui est de Pokémon Go, le principe consiste à capturer des petites bestioles qui peuvent se trouver n’importe où. Le joueur, en se déplaçant dans la rue avec son téléphone, peut être amené à croiser l’un de ces monstres. Il pourra alors essayer de le capturer en l’affrontant et en utilisant les objets à sa disposition. C’est tout simplement la transposition du jeu vidéo Pokémon dans la vie de tous les jours.

Nintendo et The Pokémon Company avaient tout intérêt à financer Niantic, puisque c’est lui qui a la charge de concevoir le jeu Pokémon Go, qui sortira l’an prochain, et qui s’appuie sur la très lucrative licence Pokémon. Niantic explique d’ailleurs que cet argent va justement servir au développement de Pokémon Go. Mais Ingress ne sera pas oublié. Il est aussi question de « bâtir une plateforme de jeu vidéo pour l’IRL ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés