Mercedes a dévoilé un nouveau concept électrique. Il prend la forme d'une berline de luxe au look résolument futuriste. Trop ?

À Francfort, Mercedes a toutes les cartes pour en mettre plein la vue. Sur son stand installé au sein du salon automobile allemand, la marque allemande exposera le concept Vision EQS, présenté en amont dans un communiqué publié le 10 septembre 2019. Intégré à la gamme électrique EQ, le prototype prend la forme d’une berline aussi luxueuse que futuriste.

Mercedes axe en tout cas la communication sur la beauté de son véhicule, dont il semble très fier. Il est vrai que la Vision EQS semble tout droit sortie d’un film de science-fiction. Ses courbes très arrondies sont soulignées par une robe bi-ton associant l’argent emblématique de Mercedes à du noir brillant. Et, bien évidemment, la signature lumineuse est bleutée (l’électricité…).

Mercedes Vision EQS // Source : Mercedes

700 kilomètres d’autonomie

Mercedes évoque volontiers un design basé sur une «  philosophie progressive ». On peut le croire sur parole puisque nous ne sommes pas près de voir un tel véhicule sur nos routes, concept censé simplement montrer des idées. Dans tous les cas, les ingénieurs n’ont pas voulu sacrifier les performances aérodynamiques sur l’autel de l’esthétisme. En résulte une harmonie qui attire le regard avec un cockpit qui semble flotter dans l’air. Notons que la grille numérique est composée de 188 LED — une première — pour pousser encore plus loin les interactions avec l’environnement.

Mercedes Vision EQS // Source : Mercedes

Pour l’habitacle, Mercedes admet s’être inspiré des yachts de luxe. À l’intérieur, on découvre de larges espaces pour les jambes et des écrans disposés au format portrait sur chaque accoudoir. Cette structure ouverte permettrait au prototype d’accueillir les passagers comme le « pont d’un bateau ». La métaphore paraît un tantinet osée : une voiture impose une position assise.

Mercedes Vision EQS // Source : Mercedes

Pour les performances, la Vision EQS s’en remet à deux moteurs électriques installés sur chacun des essieux afin de proposer une transmission intégrale. La berline avale le 0 à 100 km/h en moins de 4,5 secondes tandis que son autonomie atteint les 700 kilomètres (cycle WLTP). Pour la recharge, elle est compatible avec une puissance de 350 kW, soit le maximum que peuvent offrir les bornes du réseau Ionity (dont le groupe Daimler est partenaire).

Partager sur les réseaux sociaux