Lotus a dévoilé la première voiture électrique de son histoire. Cramponnez-vous à votre siège...

Lotus avait donné rendez-vous ce mardi 16 juillet pour l’annonce de la Evija, la première hypercar électrique de son histoire. Et on peut sans nul doute affirmer que le constructeur britannique a tenu ses promesses : son bolide, dont la puissance atteint quasiment l’équivalent de 2 000 chevaux, matérialise le fantasme de la conduite sportive avec une fiche technique qui laisse rêveur.

Ainsi, la Evija, équipée de quatre moteurs décrits comme très efficients, sera capable d’avaler le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes. Certaines voitures font mieux, certes. Mais l’hypercar se rattrape sur les paliers suivants : moins de 3 secondes pour faire le 100 à 200 km/h et moins de 4 secondes pour finalement atteindre les 300 km/h. Le slogan de la voiture ? « Pour les Pilotes », avec une vitesse de pointe estimée à 340 km/h.

Lotus Evija // Source : Lotus

1,9 million d’euros (hors taxes)

Du côté du look, la Evija ne trahit pas sa fibre sportive. Lotus affirme s’être inspiré des voitures d’Endurance et même des Formule 1 pour donner naissance à un engin sculpté jusque dans les moindres détails. Diffuseur avant renfoncé, cockpit fondu, nez hyper plongeant, entrées d’air en veux-tu en voilà, signatures lumineuses un tantinet futuristes, aileron arrière intégré, coque entièrement en fibre de carbone… La Evija assume son rang et son ADN et les ingénieurs ont travaillé l’aéro jusqu’à supprimer les rétroviseurs extérieurs, remplacés par des caméras rétractables. Lotus promet un appui inégalable, sachant qu’il y aura cinq modes de conduite (Range, City, Tour, Sport et Track).

Naturellement, avec une telle puissance sous le capot, la Evija n’ira pas très loin. Lotus, qui fait confiance à la technologie de Williams, table quand même sur une autonomie de 400 kilomètres selon le cycle WLTP — sans préciser dans quel mode elle a été mesurée. La voiture est compatible avec une recharge à 800 kW (aucune borne ne monte aussi haut aujourd’hui) et pourra remplir 100 % de sa capacité en 18 minutes (à 350 kW).

Lotus Evija // Source : Lotus

Dans l’habitacle (auquel on accède par des portes qui pivotent à 90 degrés), on découvre un véritable poste de pilotage avec un volant qui ressemble à celui d’une F1. Le constructeur n’a pas hésité à utiliser des technologies de cloud pour relier l’infodivertissement à une application disponible sur smartphone. Il sera par exemple possible de consulter ses temps réalisés sur circuit et, éventuellement, de voir sa progression.

Tout ceci aura un prix : à partir de 1,9 million d’euros (hors taxe), avec un acompte obligatoire d’un peu plus de 275 000 euros. Il n’y aura que 130 exemplaires en circulation et la production débutera en 2020 au Royaume-Uni. Les heureux propriétaires auront tout le loisir de personnaliser leur Evija pour qu’elle soit le plus unique possible.

Lotus Evija // Source : Lotus

Partager sur les réseaux sociaux