Un nouveau championnat de sport mécanique va être lancé.

En 2021, un nouveau championnat de sport mécanique ouvrira ses portes : Extreme E, qui réunira des SUV électriques musclés pour cinq courses extrêmes. En attendant, un prototype baptisé Odyssey 21 a été dévoilé à l’occasion du Festival de vitesse de Goodwood, via un communiqué publié le 5 juillet 2019. Accrochez-vous, l’engin se veut très puissant.

Doté d’une puissance équivalente à 550 chevaux, le SUV sera capable de passer du 0 à 100 km/h en 4,5 secondes, même sur une pente inclinée à 60 degrés (130 %). Esthétiquement, le monstre se distingue par ses grosses roues fournies par Continental et son look tout droit sorti des jeux vidéo Halo. Des tests auront lieu en septembre.

SUV électrique Odyssey E // Source : Goodwood

Des courses extrêmes et électriques

Conçu par Spark Racing Technology, le SUV s’appuie sur une batterie fournie par Williams Advanced Engineering (qui équipe aussi la Formule E de Jaguar). La structure du tout-terrain est un alliage en acier renforcé par du niobium, sachant qu’elle est pensée pour résister à des crash. Les équipes engagées dans le championnat auront ensuite tout le loisir d’adapter le véhicule. Ils pourront jouer sur le groupe propulseur, les diffuseurs avant et arrière, les bas de caisse ou encore les optiques.

Alejandro Agag, fondateur et CEO du championnat Formula E, ne tarit pas d’éloges sur l’Odyssey 21. Pour lui, il sera « capable de réaliser des performances dans les environnements les plus durs et variés de la planète ». Le SUV électrique roulera dans l’Arctique, l’Himalaya, l’Amazonie, le Sahara ou encore les îles de l’Océan indien — une preuve de sa polyvalence.

«  L’association entre la compétition sportive à haut niveau et les environnements très exigeants sera un terrain de recherche et de développement pour les constructeurs, avec des avancées dans la mobilité propre », conclut l’intéressé. 

SUV électrique Odyssey E // Source : Goodwood

Partager sur les réseaux sociaux