Instagram rejoint la version américaine du dispositif Alerte-Enlèvement. Le réseau social déploie l’utilitaire dans 25 pays.

Le dispositif Alerte-Enlèvement arrive sur Instagram. Adam Mosseri, le patron du réseau social, vient d’annoncer mercredi 1er juin le déploiement du mécanisme dans sa version américaine (les alertes Amber). La mise en place se fera par vagues, avec une activation prioritaire aux États-Unis, puis 25 autres pays dans le monde au cours des deux prochaines semaines.

Les alertes Amber comme le dispositif français servent à prévenir rapidement la population qu’un enfant a été kidnappé. Pour le retrouver sain et sauf le plus vite possible, l’idée consiste à diffuser largement un avertissement dans le pays — dans les médias, à travers le réseau d’annonces des sociétés de transport, dans l’espace public, et ainsi de suite.

Selon Instagram, l’outil arrive en Argentine, en Australie, en Belgique, en Bulgarie, au Canada, en Equateur, en Grèce, au Guatemala, en Irlande, en Jamaïque, en Corée du Sud, en Lituanie, au Luxembourg, en Malaisie, à Malte, au Mexique, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, en Roumanie, en Afrique du Sud, à Taïwan, en Ukraine, au Royaume-Uni et aux Émirats arabes unis.

La France n’est pas (encore) concernée par ce mécanisme, mais on peut penser que le réseau social deviendra aussi un canal de signalement en cas de rapt. Aujourd’hui, le dispositif Alerte-Enlèvement mobilise entre autres la télévision (France TV, TF1, Canal+, M6, LCI, BFM TV), les stations de radio, la RATP, la SNCF, les gestionnaires d’autoroute et des opérateurs télécoms.

Un message dans le fil d’actualité

En cas de déclenchement d’une alerte Amber, le flux d’actualité d’Instagram sera actualisé pour afficher un encart de grande taille. Dans celui-ci, on pourra voir des photos de l’enfant, son nom, le dernier endroit où il a été vu et des outils pratiques pour donner des renseignements (dont un numéro de téléphone et des liens à actionner).

Les alertes seront diffusées de façon intelligente : dans le cas américain, quelqu’un qui se trouve en Alaska ne recevra pas forcément d’alerte si un rapt a eu lieu en Floride. Plusieurs signaux seront utilisés pour savoir à qui envoyer utilement une telle notification. En clair, la géolocalisation pourra jouer un rôle afin de cibler une zone spécifique.

Instagram Logo
Instagram mobilise son flux d’actu pour la bonne cause. // Source : Nino Barbey pour Numerama

L’arrivée d’Instagram dans le dispositif Amber montre à la fois le poids qu’a pris cette application comme canal de divertissement et d’information. Cela montre aussi une certaine lucidité : il faut aller chercher le public là où il se trouve, notamment les générations qui ne regardent peut-être plus autant la TV ou n’écoutent plus trop la radio et qui pourraient manquer ces alertes.

En France, Facebook est signataire de la convention Alerte-Enlèvement depuis 2011. Ce faisant, des messages de ce type peuvent donc apparaître sur le mur des internautes. Instagram étant une filiale de Facebook, un élargissement de cet outil à l’Hexagone serait une étape logique. Le réseau social indique d’ailleurs dans son annonce travailler à une généralisation de l’utilitaire.