Nintendo prend un peu plus ses distances avec la Wii U et la 3DS, en annonçant la désactivation progressive de l’achat en ligne sur sa boutique eShop.

C’est un coup de pelle supplémentaire pour ensevelir l’ère de la Wii U et de la 3DS. Dans une page apparue mi-février dans la rubrique d’assistance de Nintendo, le constructeur japonais annonce la fermeture prochaine de sa boutique en ligne (eShop) pour ces deux consoles. Ce retrait sera progressif : il doit s’étaler sur une année, jusqu’à 2023.

Le calendrier de désactivation est le suivant :

  • Au 23 mai 2022, il ne sera plus possible d’utiliser un moyen de paiement (comme une carte bancaire) pour ajouter des fonds sur un compte eShop pour la Wii U et les 3DS ;
  • Au 29 août 2022, l’ajout de fonds grâce à des cartes Nintendo eShop Cards sera également neutralisé (cependant, il sera toujours possible d’échanger des codes de téléchargement jusqu’à fin mars 2023) ;
  • Puis en mars 2023, les achats seront bloqués pour l’eShop de la Wii U et de la 3DS. Certains téléchargements (démos, par exemple) ne seront plus autorisés par ailleurs.
3DS
Persona Q2, sur 3DS. // Source : Farley Santos

La rupture programmée entre l’eShop et ces deux consoles était attendue tôt ou tard, compte tenu de la relative ancienneté de ces machines : la Wii U a été lancée il y a bientôt dix ans et sa production s’est achevée en 2017 — cette génération est considérée comme l’un des plus gros échecs de Nintendo, qui a largement su rebondir avec l’arrivée de la Switch juste après.

Quant à la 3DS, sa carrière s’est étalée de 2011 à 2020, date à laquelle elle n’a plus été produite. La console portable a donné lieu à des versions dérivées (3DS XL, New 3DS, New 3DS XL). L’arrêt de l’eShop concerne toute cette famille de consoles, qui a connu un fort succès commercial au cours de la décennie écoulée. Depuis, elle a cédé sa place à la Switch Lite.

D’autres fonctions de la Wii U et des 3Ds préservées

Nintendo a toutefois donné des perspectives rassurantes concernant le jeu en ligne, la réception de mises à jour logicielles pour la Wii U et les différentes 3DS, ainsi que la possibilité de re-télécharger des jeux [sous-entendu : ceux déjà acquis, NDLR] et des contenus additionnels (DLC). Selon le fabricant, tout ceci persistera après mars 2023 et jusque « dans un avenir prévisible ».

En somme, les joueurs et les joueuses ne pourront par contre pas acquérir des jeux dématérialisés supplémentaires via l’eShop pour la Wii U et les 3DS. Compte tenu des échéances annoncées par Nintendo, s’ils désirent étoffer leur ludothèque, mieux vaut ne pas traîner. Dans trois mois, il sera beaucoup plus compliqué d’alimenter son compte.

Et pour les jeux physiques vendus dans le commerce ou sur des sites marchands ? Rien ne change avec cette annonce : vous pouvez toujours en acquérir et y jouer sur les consoles correspondantes. La seule vraie difficulté peut être cependant de les trouver, car les boutiques et les plateformes en ligne sont davantage concentrées sur la Switch, qui est la génération actuelle de Nintendo.