Au lancement d’iOS 15, Apple avait laissé entendre qu’il continuerait de mettre à jour iOS 14 régulièrement… ce qu’il ne semble déjà plus faire. Certains sites s’en agacent, mais se trompent peut-être de cible.

Depuis quelques heures ce 20 janvier 2022, on lit un peu partout qu’Apple n’a pas tenu sa promesse sur les mises à jour de sécurité. Au lancement d’iOS 15 en septembre, la marque californienne avait, pour la première fois, laissé à ses utilisateurs le choix entre la nouvelle version de son système d’exploitation ou de légères révisions d’iOS 14 qui ne se contentaient que de déployer des correctifs de sécurité. Une solution bien accueillie par les personnes réticentes aux grosses mises à jour, qui peuvent parfois apporter un peu d’instabilité.

Depuis le 26 octobre, Apple ne met plus à jour iOS 14. Les utilisateurs de la version 14.8.1 du système d’exploitation de l’iPhone sont maintenant invités à basculer vers iOS 15.2.1, la dernière version en date, sortie le 12 janvier. Apple a-t-il trahi sa promesse ? Cette conclusion nous semble beaucoup trop dure.

« Pendant une certaine durée »

Avant toute chose, intéressons-nous à la promesse d’Apple. Sur son site, la marque écrit : « iOS offre désormais le choix entre deux versions de mise à jour logicielle dans l’app Réglages. Vous pouvez passer à la dernière version d’iOS 15 dès sa sortie afin de bénéficier des toutes dernières fonctionnalités et de l’ensemble le plus complet de mises à jour de sécurité. Ou bien continuer sur iOS 14 et néanmoins profiter d’importantes mises à jour de sécurité ». Une nouveauté que l’on peut interpréter de différentes manières, même si les pages d’assistance de la marque sont plus claires et mentionnent une option disponible « pendant une certaine durée ». Il s’agit d’une nuance importante.

Les mises à jour d'iOS 14 ne sont pas éternelles. // Source : Capture d'écran Numerama
Les mises à jour d’iOS 14 ne sont pas éternelles. // Source : Capture d’écran Numerama

Doit-on vraiment être surpris de voir Apple arrêter les mises à jour d’iOS 14 ? Si la période de deux mois peut sembler courte, elle est en réalité largement suffisante pour que les développeurs et développeuses optimisent leurs applications pour iOS 15. À partir du moment où Apple se pense convaincu que son nouveau système d’exploitation est stable, il semble parfaitement logique de le voir inciter ses utilisateurs à basculer vers la version la plus récente. Toute l’industrie procède ainsi. Tout ceci est d’autant plus vrai qu’Apple n’a probablement pas abandonné son ancien OS, contrairement à ce que certains peuvent penser.

Apple est le meilleur élève de l’industrie

En effet, même si Apple a toujours poussé ses utilisateurs vers les nouvelles versions d’iOS ou macOS, sa politique vis-à-vis des mises à jour des anciens appareils a toujours été une des plus sérieuses sur le marché de l’informatique.

Le 23 septembre 2021, la marque a par exemple proposé un correctif pour iOS 12, sorti en 2018. La mise à jour 12.5.5 se destine notamment aux iPhone 5s et iPhone 6, des smartphones sortis en… 2013 et 2014. À part Apple, quel constructeur met à jour ses appareils huit ans après leur commercialisation ? La question est vite répondue : aucun. D’autres mises à jour de sécurité sont régulièrement proposées par l’entreprise, notamment pour les Mac qui ne sont pas éligibles aux nouvelles versions de macOS.

Bien sûr, on pourrait préférer des mises à jour de sécurité séparées des mises à jour de l’OS, comme sur Android. Dans le cas d’un écosystème comme celui d’Apple, il n’y a néanmoins pas de quoi crier au scandale. Les appareils les plus récents ont le droit à de nouvelles versions normalement aussi stables que les anciennes, les plus anciens continuent de recevoir des mises à jour de temps en temps. Sur Android, même avec des mises à jour de sécurité décorrélées de l’OS, les smartphones sont beaucoup plus rapidement abandonnés par leur constructeur. Google, le second meilleur élève derrière Apple, offre au maximum cinq ans de mises à jour. Les autres marques, comme Samsung ou Xiaomi, font beaucoup moins bien.

La mise à jour pèse 900 et quelques mégas // Source : Photo Numerama
Apple met régulièrement à jour ses anciens appareils, même s’ils ne supportent pas la dernière version d’iOS. // Source : Photo Numerama

Bref, toute cette polémique autour d’Apple nous semble tirée par les cheveux. Apple a laissé deux mois de répit aux réfractaires et leur suggère maintenant d’installer la dernière version d’iOS, ce qui ne nous semble pas abusif. Il serait plus problématique de voir Apple abandonner ses anciens appareils sous prétexte qu’ils sont trop anciens. Nous sommes convaincus qu’un jour, iOS 14 aura le droit à de nouveaux correctifs.