Proton Technologies, la société éditrice de ProtonMail qui lancerait soi-disant un service de messagerie instantanée ? Voilà ce que prétendait une rumeur basée sur pas grand chose. Cette histoire nous en apprend toutefois beaucoup sur le chemin qu’une fausse info peut prendre sur Internet.

ProtonMail commence à connaitre un joli petit succès. Le service de mail chiffré édité en suisse (qui peut être gratuit ou payant selon les formules) attire de plus en plus d’internautes (50 millions d’inscrits aux dernières nouvelles) et commence à être la cible de rumeurs et d’autres détournements.

Une image non officielle comme source

Début octobre 2020, un billet posté sur Medium prétendait dévoiler « le tout nouveau design et les nouveaux produits que Proton Technologies AG lancera prochainement ». Le court texte de présentation affirmait que l’entreprise suisse allait lancer un portefeuille de cryptomonnaie nommé ProtonWallet et un service de messagerie instantanée nommé ProtonChat. Le tout était orné d’une image dévoilant une nouvelle identité graphique supposée.

La « nouvelle » identité graphique de Proton n’en était pas vraiment une // Source : Dribbble

En réalité, toute cette fuite n’en était pas vraiment une. L’image utilisée comme source n’est nullement sortie des labos secrets de Proton. Cette identité graphique est en fait née sur Dribbble, un site qui permet à des designers de partager leurs créations publiquement. Postée le 2 juillet 2021 par un certain Kev, cette image n’est en fait rien de plus qu’un « concept » imaginé par un designer tiers qui le présentait comme une « proposition de refonte et d’image de marque pour Proton ». L’entreprise avait d’ailleurs plus ou moins nié ces rumeurs sur Reddit, expliquant : « celui qui a fait ça a dû s’amuser, et j’espère qu’il n’a pas passé trop de temps dessus ».

Proton laisse volontiers faire

Numerama a pu s’entretenir avec Andy Yen, le PDG de Proton Technologies, qui s’amuse de ce genre de fausses rumeurs. « Nous avons beaucoup de fans dans le monde et certains s’amusent à créer de nouveaux designs pour nos produits. Mais notre feuille de route n’est pas calquée sur ce que des designers peuvent créer » s’amuse le responsable. Les sites comme Dribbble ou Behance débordent en effet de créations graphiques autour de ProtonMail et de toute la galaxie de services proposés par l’entreprise.

Selon Andy Yen, si ces créations peuvent être trompeuses, elles sont malgré tout le signe « d’une communauté engagée ». « Tout le monde peut créer une nouvelle identité visuelle autour de Proton, nous ne sommes pas très strict sur l’utilisation de notre image » explique le PDG. Un certain laissez-faire qu’il associe à « la culture open-source » qui sous-tend le développement de ProtonMail et des différents autres services de la marque. « Nous avons une approche communautaire. Si nous travaillons sur de nouveaux logos, les gens peuvent le voir dans le code », ajoute Andy Yen.

ProtonChat et ProtonWallet arriveront peut-être un jour

Cela signifie-t-il pour autant que Proton n’imagine pas lancer un service de messagerie instantanée ou un portefeuille de cryptomonnaie ? Ce point-là est plus flou. Le site ProtonChat.com existe bel et bien, et semble maintenu par les équipes de l’entreprise puisqu’il redirige vers les différents autres produits Proton. Il est même marqué que « vous êtes arrivé sur la page d’un produit Proton qui n’existe pas (encore). » En revanche, quand on observe le WHOIS du site pour savoir qui a réservé cette URL, on s’aperçoit que c’est une entreprise appelée MarkMonitor, une société spécialisée dans la lutte contre la contrefaçon, la fraude, le piratage et le cybersquattage sur Internet. Le domaine semble donc réservé pour éviter de possibles contrefaçons.

Il n’est pas exclu que Proton lance un jour ces services-là. Andy Yen avoue même que l’idée d’un portefeuille de cryptomonnaies est « plutôt une bonne proposition », mais une image glanée sur Internet et un post sur Medium ne font pas de ces produits une réalité. Juste une amusante histoire à propos d’une entreprise qui attire l’attention des internautes.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo