LG a sans doute cherché à trop en mettre dans ses écouteurs Tone Free PF8. Ils coûtent certes moins de 200 €, mais peinent à convaincre sur tout ce qu'ils ont à offrir.

LG continue de parfaire sa gamme d’écouteurs sans fil. En janvier 2021, nous découvrions les Tone Free FN7, qui offraient un rapport qualité/prix intéressant. Aujourd’hui, la multinationale propose carrément une série Tone Free FP, composée de trois modèles : les FP5, les FP8 et les FP9.

Ce sont les LG Tone Free FP8 qui nous intéressent plus particulièrement dans ce test. Avec son boîtier de recharge astucieux, sa recharge sans fil et sa réduction de bruit active, cette référence répond à beaucoup de critères de ce marché très concurrentiel (comme en témoigne notre guide des meilleurs écouteurs). À ces trois arguments s’ajoute un système de nettoyage exclusif.

Les écouteurs LG Tone Free FP8 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Des écouteurs ultra compacts

Quand on sort les LG Tone Free FP8 pour la première fois de leur boîtier, on est d’emblée surpris par leur taille. Les ingénieurs de LG ont opté pour un format ultra réduit, plus réduit encore que les AirPods Pro d’Apple. Chaque oreillette, qui arbore une finition mate, dispose d’une tige très courte à l’aspect brillant. À leur sommet, on retrouve une petite zone tactile symbolisée par un point proéminent. C’est sobre et efficace. La forme des écouteurs est travaillée de manière à pouvoir s’insérer au mieux dans l’oreille, sachant que la conception est de type intra.

Les Tone Free FP8 sont livrés dans un boîtier de recharge rond très épais. Sa particularité ? À l’instar de celui des Tone Free FP7, il est équipé d’une technologie de nettoyage fonctionnant par des UV (qui s’attaquent à l’invisible, comme les bactéries E. coli et S. aureus). Attention, elle ne s’active que quand le boîtier est en cours de charge (pendant une durée de 5 minutes, qui serait suffisante). Attention, les rayons ainsi envoyés ne détruiront pas les petites poussières, entre autre saletés perceptibles à l’œil nu.

La surface tactile des écouteurs LG Tone Free FP8 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

L’ergonomie des LG Tone Free FP8 est perfectible

Les Tone Free FP8 sont loin d’être un modèle d’ergonomie. Sur iPhone, on peut avoir besoin de les lier deux fois — via les paramètres Bluetooth — pour pouvoir les configurer plus facilement depuis l’application LG Tone Free (il y a deux noms : ‘LG-TONE-FREE-FP8’ et ‘LG-TONE-FREE-FP8_LE’). En prime, ladite application n’est pas toujours très pratique, car elle multiplie les blocs de fonctionnalités. On aurait préféré davantage de simplicité pour mieux s’y retrouver.

Les petites zones tactiles, qui autorisent plusieurs commandes (passer la chanson, baisser le volume…), ne sont pas irréprochables non plus. Elles sont très sensibles, mais trop hasardeuses, surtout quand il faut tapoter plusieurs fois pour déclencher une commande.

L’application LG Tone Free permet d’accéder à un égaliseur avec cinq pré-réglages assurés par Meridian : Immersive, Natural, Bass Boost, Treble Boost et 3D Sound Stage. D’autres fonctionnalités peuvent être activées/désactivées comme la lecture/pause auto (quand on retire/remet un écouteur), la lecture des messages ou encore le verrouillage du pavé tactile.

L’application des écouteurs LG Tone Free FP8 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Petits écouteurs, grand confort

Les écouteurs de LG ont beaux être de conception intra, force est de reconnaître qu’ils sont très, très confortables. Leur petite taille, couplée à leur légèreté, évite la gêne lors d’une longue session d’écoute. Autre qualité, les Tone Free FP8 tiennent très bien en place — même en bougeant frénétiquement la tête.

AirPods Pro versus LG Tone Free FP8 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

Un son qui manque de justesse

Malgré des gros efforts, LG est encore loin du compte en matière de réduction de bruit active. En début d’année, les Tone Free FN7 avaient déjà déçu sur ce critère, avec une atténuation pas suffisamment efficace des sons parasites. Quelques mois plus tard, les progrès ne sont pas fulgurants et la réduction de bruit active proposée par les Tone Free FP8 est loin de se hisser au niveau des références du marché (Bose, Sony et Apple). Si vous voulez être pleinement plongé dans vos playlists favorites, on ne vous conseillera pas ces écouteurs conçus par la firme coréenne.

Des prestations assez plates

En revanche, comme nous l’avions déjà relevé avec les Tone Free FN7, la réduction de bruit active permet au moins d’améliorer les performances acoustiques. Sans, le rendu manque cruellement de relief et apparaît très étouffé. Avec, c’est un peu moins naturel, avec une accentuation un peu trop prononcée des basses, mais, au moins, on gagne en dynamique et en chaleur. Toujours est-il que les Tone Free FP8 assurent des prestations assez plates, qui manquent de détails et, surtout, de clarté. Les aigus ont particulièrement du mal à s’exprimer, comme inhibés par le reste du spectre. En résulte une impression brouillonne, qui n’est pas toujours des plus agréables selon les morceaux écoutés.

Et ce ne sont pas les profils proposés par Meridian qui vont changer significativement la donne. Le mode Immersive est un peu trop dispersif, quand Bass Boost donne l’impression d’être enfermé dans une boîte. Treble Boost a tendance à grésiller et 3D Sound Stage fait gagner de l’ampleur au détriment des voix, très en retrait. Pour obtenir une qualité plus acceptable, il vaut mieux enclencher Natural ou jouer soi-même avec l’égaliseur. Bref, en dépit des nombreuses optons proposées, les Tone Free FP8 ne trouvent pas vraiment leur voie.

Le boîtier des écouteurs LG Tone Free FP8 // Source : Maxime Claudel pour Numerama

24 heures d’écoute sur les LG Tone Free FP8

LG promet une autonomie grimpant jusqu’à 24 heures grâce au boîtier compatible avec la charge sans fil. Sur le papier, les écouteurs seraient capables de tenir 10 heures en une seule charge. C’est moins en réalité, dès lors qu’on active la réduction de bruit (plus proche des 6 heures).

En bref

Tone Free FP8

Note indicative : 3/5

LG se serait-il un peu trop éparpillé ? A vouloir proposer trop de choses dans des écouteurs à moins de 200 €, le constructeur coréen se perd. En témoignent ces Tone Free FP8 très prometteurs sur le papier, mais très perfectibles à l’arrivée.

Leur design est réussi et le confort qu’ils procurent est irréprochable. Mais la réduction de bruit active des LG Tone Free FP8 n’est que passable et leur autonomie chute drastiquement quand on les sollicite trop. Si l’on ajoute à cela un rendu audio très décevant, cela fait beaucoup de fausses notes.

Top

  • Design réussi
  • Confortables
  • L'hygiène en plus

Bof

  • Ergonomie perfectible
  • Réduction de bruit loin des références
  • Rendu acoustique sans équilibre

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo