L’iPhone 13 Pro inaugure une technologie encore inédite sur les smartphones Apple : le LTPO. Derrière cet acronyme quelque peu barbare se trouve l’ingrédient essentiel derrière les tout nouveaux écrans 120 Hz.

L’écran 120 Hz est l’une des grandes nouveautés de l’iPhone 13 Pro. Avec cette amélioration, qui permet une meilleure fluidité d’affichage, Apple rejoint les rangs des autres constructeurs Android qui ont déjà adopté cette technologie. Pour ne rien gâcher, ces écrans permettent aussi de gros gains en autonomie grâce à leur taux de rafraichissement variable. Tout cela est rendu possible grâce à l’utilisation d’un composant en particulier : le backplane LTPO. Ne fuyez pas tout de suite, on vous explique.

Comprendre le LTPO : anatomie d’un écran

Si les écrans de nos smartphones semblent être construits d’une seule couche, quand on regarde de plus près, la situation est tout autre. Entre la vitre que l’on tapote et la carte mère du téléphone, il y a 5 ou 6 couches de technologies diverses. L’une des plus importantes est la technologie de fond de panier (backplane en anglais).

La vue éclatée d’un écran. En 9, les transistors qui conduisent le courant vers les pixels // Source : Wikimedia

Pour faire simple, cette dernière va permettre aux pixels de l’écran de s’allumer. Pour construire le backplane d’un écran, on utilise une plaque de transistor en couches minces (ou TFT pour Thin-film transistor), qui va agir comme un interrupteur pour les pixels et sous-pixels. C’est un composant essentiel qui va déterminer la définition de l’écran et son taux de rafraichissement, puisque chaque pixel a besoin d’électricité pour fonctionner.

iPhone 13 Pro, Galaxy S21 Ultra… : c’est quoi, l’OLED LTPO ?

C’est cette couche de l’écran qui a changé sur les iPhone 13 Pro. Le backplane LTPO est une évolution de deux anciennes technologies (le LTPS et l’oxide TFT), qui va combiner des transistors issus de ces deux méthodes de production sur une plaque TFT. La technologie est brevetée par Apple, qui inaugure là une technique de développement d’écran maison. C’est son partenaire Samsung qui les produit et qui a déjà implémenté une version de cette technologie sur les Galaxy S21 Ultra.

Les transistors qui utilisent la technologie LTPS ont en général un meilleur débit énergétique et peuvent faire circuler des électrons plus rapidement. Cette caractéristique est indispensable pour le rafraichissement 120 Hz, car les pixels vont devoir changer d’état très rapidement. Les transistors oxide TFT sont, eux, plus économes en énergie, particulièrement à basse fréquence. Cela permet d’épargner la batterie du téléphone quand il y a peu de mouvement à l’écran (pendant la lecture, en veille, etc.).

En combinant les deux types de transistors, on obtient un backplane capable de faire varier la fréquence de rafraichissement, tout en restant économe en énergie. Les écrans LTPO ne sont d’ailleurs pas apparus avec les iPhone 13. Apple les emploie sur ses montres connectées depuis l’Apple Watch Series 4, justement pour ses bénéfices en gestion de l’énergie. La technologie est désormais suffisamment mature pour arriver sur les iPhone.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo