United Airlines a annoncé la signature d'un partenariat avec Boom Supersonic, entreprise qui est en train de concevoir un avion supersonique. Cette collaboration vise 2029 pour les premiers vols commerciaux.

Un vol entre New York et Londres en 3h30 au lieu du double à l’heure actuelle ? C’est l’ambition de Boom Supersonic, une entreprise qui est en train de concevoir un avion supersonique — sorte de fils spirituel du Concorde. Ce plan se concrétise avec la signature d’un partenariat avec United Airlines, première compagnie américaine à commander des avions à Boom Supersonic. Elle s’est engagée à acheter 15 appareils baptisés Overture, mais le volume pourra grimper jusqu’à 50, a-t-elle annoncé dans un communiqué publié le 3 juin.

Il faudra toutefois patienter un peu avant de (re)monter dans un avion supersonique. United Airlines et Boom Supersonic visent 2029, au plus tôt, pour les premiers trajets commerciaux. Capable d’atteindre une vitesse de Mach 1.7 (2 100 km/h), l’Overture devrait être opérationnel en 2025. Même s’il reste encore beaucoup d’obstacles à franchir.

Avion supersonique Overture // Source : Boom Supersonic

United Airlines veut faire voler le successeur du Concorde en 2029

«  Le premier accord d’acquisition pour un avion supersonique neutre en carbone marque un pas en avant vers notre but de créer un monde plus accessible  », se félicite Blake School, fondateur et CEO de Boom Supersonic. Il est vrai que c’est un signe de confiance, quand bien même United Airlines n’est pas considérée comme l’une des meilleures compagnies américaines dans les classements du Wall Street Journal ou de Forbes. Ajouter des avions supersoniques à sa flotte est d’ailleurs susceptible de l’aider à grimper dans la hiérarchie. 

Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour Boom Supersonic, qui va devoir répondre à tous les critères en matière de sécurité. Celle année, la startup devrait tester son prototype XB-1, une version miniature de l’engin qui deviendra, normalement, Overture. Plus lent (Mach 1.3, soit 1 600 km/h), il ne peut accueillir que le pilote, là où la déclinaison commerciale devrait être en mesure de transporter plusieurs dizaines de passagers (entre 44 et 88). À l’origine, Boom Supersonic voulait faire décoller son XB-1 en… 2017.

L’autre enjeu de Boom Supersonic sera de s’assurer que son Overture sera capable d’opérer avec du carburant renouvelable uniquement. Sur ce point, le flou persiste sur le type de biocarburant utilisé, ainsi que sur la consommation d’un avion capable d’être deux fois plus rapide que ceux dans lesquels on peut monter à l’heure actuelle. En bref, le successeur désigné du Concorde a encore besoin de temps pour prendre son envol.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo