L'inspiration pour baptiser une entreprise vient parfois de sources très surprenantes. C'est le cas de l'entreprise Ulule, spécialisée dans le financement participatif.

Le crowdfunding est un terme qui vous dit quelque chose ? Si vous savez qu’il s’agit de financement participatif, alors des noms comme Kickstarter, KissKissBankBank, Indiegogo et Ulule vous sont sans doute familiers. Pour celles et ceux qui l’ignorent, ce sont des services mettant en relation des particuliers avec des porteurs de projets en quête de fonds pour les concrétiser.

L’idée avec les sites de financement participatif est de donner la possibilité au public de faire naître un projet qui lui tient à cœur. Chaque internaute peut donner un montant, à partir d’un euro par exemple, ou bien beaucoup plus selon ses moyens et son intérêt. En général, le porteur du projet fixe différents paliers atteignables, qui pourront, le cas échéant, améliorer la qualité du projet.

ulule
Le logo d’Ulule. // Source : Ulule

Prenons l’exemple d’un livre. Son impression sera assurée si un montant de base est atteint dans le délai imparti. Mais si cela est prévu par le porteur du projet, des finitions plus élégantes peuvent être envisagées dans le cas où davantage d’argent est récolté, comme une couverture toilée ou bien un certain type de papier. Pour inciter les gens à donner, des contreparties sont prévues, bien sûr, et ajustées selon le niveau des dons.

Évidemment, les paramètres de tel ou tel financement participatif peuvent changer d’un projet à l’autre ou d’une plateforme à l’autre, en fonction de ce qui est décidé par celui ou celle qui lance le projet, mais aussi les règles de la plateforme. Les services, d’ailleurs, se rémunèrent en prélevant un pourcentage de la somme finale (ou bien par paiement), avec là encore des particularités d’un site à l’autre.

Un nom inspiré du cri de la chouette

Sans doute saviez-vous déjà tout ceci. Mais connaissez-vous par contre l’origine du nom de l’une de ces plateformes, en l’occurrence Ulule ? Un indice se trouve dans son logo. En effet, c’est bien une référence au ululement, le cri que poussent certains oiseaux de nuit, comme la chouette ou le hibou — on trouve aussi une variante orthographique avec hululement.

Cette explication a été donnée au Journal du Net par le directeur de la communication et des projets d’Ulule, Mathieu Maire du Poset, en 2014, quatre ans après le lancement de la société : « Ulule, c’est le cri de la chouette ». L’intéressé avançait d’ailleurs une propriété sonore de ce cri pour justifier ce choix pour Ulule : c’est « un cri qui fonctionne par rebond, comme le crowdfunding et sa mécanique ».

chouette
« Hou hou ». // Source : Kristina Servant

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo