Le réseau social recommandait à certains utilisateurs de chercher des contenus vantant des produits amincissants. Les publications concernant ces produits, très dangereux, sont censées être restreintes sur Instagram. La plateforme a fait marche arrière.

Instagram a reconnu avoir « fait une erreur ». Plusieurs utilisatrices anglaises se sont rendu compte que l’application suggérait automatiquement à certaines personnes des contenus dangereux, notamment sur des régimes alimentaires potentiellement dangereux. Instagram recommandait à d’autres des recherches sur des « produits amincissants » ou sur le jeûne. Instagram a depuis enlevé les termes critiqués.

Sur la plateforme, les influenceurs qui promeuvent des produits amincissants, des coupe-faim et même la pratique du jeûne sont nombreux. Entre les publications sponsorisées pour vanter les mérites de tels produits et les conseils parfois hasardeux dispensés par les influenceurs, la plateforme avait décidé d’agir, en 2019. Cependant, les problèmes persistent.

Instagram suggérait des recherches sur les produits coupe faim // Source : Cristina Criddle / BBC

Des problèmes dus à une nouvelle fonctionnalité

Depuis, la firme a reconnu les faits et s’est excusée par l’intermédiaire de son porte-parole, rapporte la BBC ce 15 avril 2021.

« Nous avons fait une erreur », a reconnu Instagram. « Nous avons récemment intégré une nouvelle fonctionnalité, qui permet d’aider nos utilisateurs à trouver plus de contenus qu’ils aiment, en plus des hashtags et des comptes. Avec cette fonctionnalité, quand un utilisateur utilisait la barre de recherche, Instagram suggérait des sujets susceptibles de l’intéresser. Ces suggestions, tout comme les résultats qu’elles affichent, sont limitées à des termes d’intérêt général, et la perte de poids n’aurait pas dû pas en faire partie. »

Cependant, les excuses et les changements arrivent trop tard au goût de certains activistes. Lauren Black, une instagrameuse et ancienne anorexique interrogée par la BBC, explique encore être ciblée par des offres dangereuses. « Quand j’utilise Instagram, on me propose des régimes, des méthodes pour compter les calories », regrette-t-elle. « Les gens vont sur Instagram pour trouver du soutien, mais en faisant des recherches sur ce sujet, Instagram propose à la place ces produits. Ça peut être très dangereux. »

Le problème est connu depuis longtemps.

L’impact néfaste de ces publications sur la santé mentale de jeunes utilisateurs et utilisatrices est connu depuis des années. Cependant, Instagram peine à agir. En 2019, la plateforme avait annoncé mettre en place certaines restrictions sur les publications sponsorisées par des marques de produits amincissants ou vantant la chirurgie esthétique.

« Les photos qui contiendront une légende avec un prix fixé, incitant à acheter, seront masquées aux moins de 18 ans. Et tout contenu clamant une solution « miracle » pour tel régime ou tel produit, lié à un code promo discount, sera supprimé », expliquait Konbini.

«  Nous voulons qu’Instagram soit un endroit positif pour tous nos utilisateurs, et cette règle fait partie d’un travail que nous menons pour réduire la pression exercée sur les réseaux sociaux, que les gens peuvent ressentir », avait déclaré la plateforme à l’époque. Il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à cet objectif.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo