Avec l'arrivée probable des AirTags et des objets tiers dans l'application Localiser, Apple prend les devants pour éviter que des personnes malintentionnées s'en servent pour traquer des individus.

Si vous avez déjà perdu votre iPhone ou votre Apple Watch, vous savez à quel point l’application Localiser d’Apple est performante et intuitive. En un coup d’œil, elle permet de voir sur un autre appareil ou depuis votre compte iCloud sur n’importe quel navigateur où sont vos objets Apple. Et, dans le cas d’un vol, de les verrouiller à distance et de les effacer, les rendant ainsi inutilisables.

Mais que se passerait-il si une personne malintentionnée glissait dans votre sac un outil géolocalisé par l’application pour vous pister ?

Un dispositif anti-stalking

C’est à ce scénario que pensent les ingénieurs d’Apple en ce moment. S’il était improbable qu’une personne sacrifie un iPhone entier pour une filature, pas très discrète qui plus est, l’arrivée supposée des AirTags change la donne.

Ces petits objets, que l’on attend depuis 2019 et qui sont des concurrents directs des Tile et autres Wistiki, seront très faciles à dissimuler dans un sac ou dans une poche — en plus de coûter une fraction du prix d’un iPhone. Et Apple proposera également d’ajouter des objets « traçable » de constructeurs partenaires à son application — on peut penser à un vélo connecté ou aux petites balises GPS que l’on peut retrouver sur les colliers des animaux. En clair, un écosystème se crée et pour éviter les dérives, il faut pouvoir les anticiper.

La fonction de sécurité de Localiser // Source : 9to5Mac

C’est précisément le but de la fonctionnalité décrite par 9to5Mac, repérée dans la version d’iOS 14.5 bêta 3. Cette version en cours de développement possède un ajout très évocateur à l’application Localiser : un switch, activé par défaut, qui permettra de savoir si un objet à proximité est en train d’être géolocalisé. Admettons, avec l’option active, qu’une personne ait associé un AirTag à son compte iCloud et cherche à vous suivre avec. Au moment où il demandera la localisation de l’AirTag, vous recevrez une notification vous disant qu’un objet à proximité cherche à envoyer sa position. Vous pourrez alors vous en débarrasser.

Cette politique de transparence et d’information de l’utilisateur est l’un des points forts d’Apple en 2021 et cette fonctionnalité semble bien étudiée pour empêcher les nombreux cas de « stalking » qui pourraient avoir lieu. Apple vous permettra de la désactiver, mais pas avant de vous avoir prévenu par une autre pop-up qu’il ne sera plus possible de savoir si un objet à proximité de vous demande à être géolocalisé.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo