Des internautes ont remarqué l'absence du support du Free WiFi sur les dernières box de l'opérateur. Il ne s'agit pas d'un oubli, selon Xavier Niel, qui estime que ce service n'est plus guère utile à l'heure de la 4G généralisée.

C’est sans doute la fin d’une époque. Selon une information du site Univers Freebox le 5 janvier 2021, le réseau communautaire Free WiFi mis en place en 2009 par Free va progressivement s’évanouir. Le service n’est en effet plus proposé dans les dernières box du fournisseur d’accès à Internet, a remarqué notre confrère, à savoir la Freebox Delta, annoncée fin 2018, et la Freebox Pop, présentée au cours de l’été 2020.

La mise à l’écart graduelle du Free WiFi a été indirectement confirmée par Xavier Niel, le fondateur de l’opérateur, dans un échange avec un internaute. Questionné sur l’absence de l’option sur les Delta et Pop, qui aurait pu être un oubli ou le signe d’une refonte du service, le chef d’entreprise a douché les espoirs de freenautes en expliquant que la généralisation de la 4G a pris le relais.

xavier niel
Xavier Niel, en 2012. // Source : francois

Il faut désormais compter sur la 4G

Il est vrai que les quatre opérateurs sont aujourd’hui capables de desservir très largement la population et le territoire en 4G. Selon des statistiques datées de septembre 2020, Free couvre 97 % de la population et 86 % du territoire. En outre, selon les mesures effectuées par le régulateur des télécoms, Free n’a pas à rougir de ses résultats sur la qualité de son service, même s’il arrive dernier du classement.

Autrement dit, si une personne a besoin d’une liaison Internet, elle peut miser sur la 4G de son abonnement mobile pour surfer sur son smartphone, ou alors elle peut s’en servir comme d’un modem pour partager ainsi sa connexion avec un PC portable. Le forfait principal de Free Mobile prévoit 150 Go de données mobiles en 4G, et même une enveloppe illimitée pour la clientèle Freebox.

La Freebox Delta // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

L’appréciation de Xavier Niel sur la 4G fait toutefois l’objet d’une certaine contestation sur les réseaux sociaux et dans les commentaires d’Univers Freebox, d’aucuns faisant par exemple remarquer que le partage de connexion n’est pas pertinent si l’on est titulaire du forfait à 2 euros (ou 0 euro pour la clientèle Freebox) car l’enveloppe n’est que de… 50 Mo. D’autres évoquent des zones mal couvertes.

Très pratique, le réseau communautaire Free WiFi n’était toutefois pas la panacée. Comme le rappelle Univers Freebox, il fallait quand même que l’internaute titulaire d’une ligne chez Free accepte d’en faire partie, en se rendant dans son espace abonné. Dans ces conditions, la couverture du Free WiFi n’épouse pas exactement la distribution des box Free sur le territoire.

Il n’est pas précisé ce qu’il va advenir du réseau Free WiFi pour les box précédentes, mais il est plausible que celui-ci demeurera opérationnel tant que ces box seront sur le marché. À mesure que celles-ci seront remplacées par du nouveau matériel (qui apporte par ailleurs d’autres avantages, comme une meilleure prise en charge du WiFi, par exemple), il faut s’attendre à ce que le réseau Free WiFi se réduise petit à petit, au point de ne plus avoir l’air que de confettis jetés sur une carte.

Avez-vous la connexion Internet la plus rapide de la galaxie ?

Crédit photo de la une : Jérôme Choain

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo