Saviez-vous que Seagate fait indirectement référence au scandale du Watergate ? Et que son fondateur a joué la provocation avec Xerox pour que son entreprise gagne en visibilité ?

Autrefois incontournables dans les ordinateurs, les disques durs sont aujourd’hui en perte de vitesse face aux nouvelles formes de stockage que constituent les SSD. Mais peut-être avez-vous toujours dans votre PC un disque dur pour accueillir vos données, qui plus est de la marque Seagate ? Il faut dire que les grands fabricants ne sont plus que trois, avec Western Digital et Toshiba.

Ce que l’on sait moins par contre, c’est l’origine du nom de cette entreprise et les raisons qui ont poussé son fondateur, Alan Shugart (avec Tom Mitchell, Doug Mahon, Finis Conner, et Syed Iftikar), à opter pour ce nom. Il faut en fait se plonger dans la documentation du Computer History Museum, qui contient une transcription écrite d’une interview orale d’Alan Shugart, survenue en 2006, l’année de son décès.

Au départ, la société d’Alan Shugart devait s’appeler Shugart Technology. C’est sous ce nom d’ailleurs qu’elle a vu le jour, en 1978, avant de commencer ses activités en 1979. Sauf qu’il s’avère que cette entreprise n’était pas la première fondée par Alan Shugart. En 1973, il avait déjà lancé Shugart Associates, spécialisée dans les disquettes. En 1977, elle avait fini par rejoindre le giron de Xerox.

Et voilà le problème : Xerox n’appréciait pas que sa jeune acquisition puisse recevoir de la concurrence d’une entreprise au nom très proche et surtout évoluant dans un domaine relativement proche (les disquettes permettent de stocker des informations, mais cette fois sur des supports amovibles, contrairement aux disques durs, qui sont en général fixes dans le PC). Elle a donc menacé Alan Shugart de poursuites.

Seagate Fast SSD // Source : Seagate

Un fondateur qui aimait jouer avec le feu

Mais à en croire Syed Iftikar, qui était donc lui aussi interviewé, tout était calculé : ce nom avait été choisi exprès pour avoir de la visibilité à peu de frais. « Al Shugart et Finis Conner avaient dit ! ‘un peu de publicité ne nous fera pas de mal’. Nous savions qu’ils nous poursuivraient en justice. Donc, pour avoir de la renommée, nous avons décidé de commencer avec le nom Shugart Technology. Xerox avait acquis Shugart Associates, et les noms étaient très similaires, ainsi que les produits. Ils avaient également un produit à disque dur, ou bien ils travaillaient sur un tel produit. Nous nous sommes dit que cela n’avait pas d’importance. Si cela devient trop dangereux ou inconfortable, nous changerons notre nom. »

Les ennuis, effectivement, avaient fini par arriver : « mais lorsqu’ils nous ont vus nous lancer en juillet, poursuit Syed Iftikar, ils ont réalisé que nous étions bien sérieux et ont décidé de nous poursuivre en justice. Nous avons reçu une lettre de menace de procès. Nous avons volontiers changé le nom ». Et c’est donc Seagate qui a été retenu. Et ce n’est pas un choix laissé au hasard.

Un parfum de scandale

Dans les années 70, l’Amérique avait été secouée par le célèbre scandale du Watergate. Cette affaire retentissante, qui a conduit à la démission du président Richard Nixon en 1974, avait révélé les pratiques illicites de l’administration américaine d’alors. Elle avait mené l’espionnage politique du Parti démocrate, qui occupait des locaux du Watergate, un important complexe immobilier.

« Le nouveau nom était également intéressant. À cette époque, le Watergate faisait l’objet d’une publicité assez négative et était connu », continue Syed Iftikar. « Alors Alan a trouvé le nom et a dit : ‘Appelons-le Seagate’. Nous l’avons tous regardé en disant : ‘tu as perdu la tête à choisir un nom qui rime avec Watergate’. Et puis Alan a dit : ‘Les gars, vous allez vous y faire, laissez-lui du temps. Au début, ça ne sonne pas bien, mais soyez aux aguets, après un certain temps, ça va marcher sur vous’. Seagate vient des lettres de son nom : SGT, Shugart. C’est comme ça que le nom a été créé. Rita, sa femme, a été la première à me le dire. Et comme il l’a dit, avec le temps, le nom est devenu célèbre. »

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo