Après un test lancé avant l'été sur Android, Twitter l'étend sur iOS. Le principe ? Vous inviter à lire l'article lié au tweet que vous allez repartager.

Quelques semaines avant l’été, Twitter lançait auprès de certains utilisateurs un test qui les invitait à bien réfléchir avant de repartager un article. L’idée ? Vérifier que le sujet a été lu, et qu’il ne s’agit pas juste d’un retweet uniquement basé sur son titre et l’éventuel aperçu qui l’accompagne. À l’époque, l’expérimentation était circonscrite à Android. Aujourd’hui, elle débarque sur iOS.

La nouvelle a été annoncée par Brandon Borrman, le responsable de la communication chez Twitter, le 2 octobre, mais aussi la veille par le compte Twitter dédié au support.

Un rappel facultatif

Comment ça marche ? Si Twitter détecte que vous n’avez pas cliqué sur le lien qui est dans le tweet que vous êtes en train de tweeter (et que vous êtes dans le test), alors le site vous demandera si vous ne voulez pas le lire d’abord. Bien sûr, Twitter n’est pas omniscient : il arrivera des fois où vous aurez déjà lu l’article ailleurs, via le navigateur ou une quelconque application.

En  conséquence, le réseau social n’entend pas imposer quoi que ce soit : il sera toujours possible de faire le retweet, de citer le tweet d’origine ou bien de tout annuler et passer à autre chose. Mais à en croire le site communautaire, les retours d’expérience sur Android sont présentés comme « prometteurs ». C’est d’ailleurs pour cela que le test est élargi à iOS. La date de déploiement général reste toutefois incertaine.

Partager des informations, c’est bien. Les lire avant, c’est mieux. // Source : Louise Audry pour Numerama

Cette approche a un intérêt évident : éviter d’éventuels emballements à cause d’un titre qui pourrait être mal interprété, excessif ou qui ne donne qu’une idée réduite de ce que l’article est susceptible de contenir. Or, il est parfois reproché aux internautes de ne s’en tenir qu’à ce segment pour donner leur avis. Et, avec Twitter, cela peut rapidement avoir des proportions virales.

La fonctionnalité du retweet sert en effet à faire apparaître sur son propre fil d’actualité le message publié par un tiers et celui-ci sera alors potentiellement vu par l’ensemble des internautes qui sont abonnés à la personne ayant retweeté le sujet. Et si de gros comptes s’y mettent, cela peut très vite toucher des milliers, voire des millions d’individus. Un vrai effet boule de neige.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo