Microsoft s'apprête à rehausser la limite des visioconférences en simultané dans Teams. Elle va passer à 300 au mois de juin.

La compétition se poursuit dans le secteur de la visioconférence. Après Facebook qui est descendu dans l’arène avec Rooms et Google qui a décidé de rendre gratuit l’accès à Meet dans certaines circonstances, c’est au tour de Microsoft de riposter. Courant juin, la société autorisera des appels vidéo pouvant accueillir jusqu’à 300 personnes en simultané sur son service en ligne Microsoft Teams.

Ce rehaussement du plafond figure dans la feuille de route de l’entreprise américaine pour Microsoft 365, la formule d’abonnement qui permet d’avoir accès à la suite bureautique de l’éditeur, qui inclut par ailleurs des services en ligne, comme du stockage à distance (avec OneDrive), de la messagerie (Outlook) et Teams pour la communication. Tout le monde y aura accès.

Microsoft étend les capacités de visiophonie en simultané dans Teams, à l’aune du confinement et de la distanciation physique.

Microsoft adapte ses outils à la distanciation physique

Microsoft présente cette modification comme un moyen d’aider les entreprises à tenir des réunions tout en tenant compte de la réalité du confinement et de la distanciation physique — ou des contraintes qui perdurent, même dans les pays où le déconfinement est lancé. Le risque de se voir en personne étant encore élevé, les rassemblements en ligne restent pour l’heure la meilleure solution — et la plus sûre.

Les salles de réunion virtuelles de plus en plus grandes que propose Microsoft sont livrées heureusement avec des outils de modération et de gestion, afin que cela ne vire pas à la cacophonie permanente. Exactement comme les salles de classe en ligne où il est possible de réduire au silence tout le monde, Teams inclut des fonctionnalités pour gérer l’accès au micro, avec par exemple une option « demander la parole ».

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo