L'application de messagerie instantanée saute dans le train de la visiophonie : au cours de l'année, une mise à jouer du service permettra de passer des appels en vidéo.

Longtemps attendue, la visiophonie sur Telegram devrait finalement devenir réalité en 2020. C’est en tout cas l’engagement qu’a pris l’application le 24 avril, à l’occasion d’un billet de blog célébrant le passage aux 400 millions d’utilisateurs actifs chaque mois. Il faudra toutefois patienter pour en savoir plus, car la messagerie n’a accompagné cet message d’aucun calendrier particulier.

L’annonce de Telegram survient dans un contexte où des millions de personnes dans le monde doivent se soumettre à un confinement à la maison, afin de casser les chaînes de transmission du virus SARS-CoV-2. Or, il est apparu que la visiophonie pouvait être un bon moyen de se voir et de passer cette étrange période, tout en maintenant une distanciation physique.

Plusieurs plateformes ont d’ailleurs su tirer leur épingle du jeu, comme Zoom et Skype, et d’autres acteurs du numérique, à l’image de Google et Facebook, ont ajusté leur stratégie pour rattraper le train en marche.

Telegram
Telegram entend rattraper son retard, alors que la visiophonie est devenue très demandée en ces temps de confinement.

Une visio sécurisée et facile d’accès

Aujourd’hui, Telegram propose un outil de messagerie instantanée, en tête-à-tête ou dans le cadre d’une discussion de groupe, mais aussi un service de voix sur IP, afin de proposer des appels téléphoniques par Internet. Mais pour ce qui est de la vidéo, Telegram a un trou dans la raquette : il n’y a ni visiophonie en tête-à-tête ni possibilité de lancer une visio en groupe. Tout juste le service propose-t-il d’enregistrer des messages en vidéo et de les envoyer à travers le réseau

« Le confinement mondial en cours a mis en évidence la nécessité de disposer d’un outil de communication vidéo fiable », relève Telegram, ajoutant que « les appels vidéo en 2020 sont en quelque sorte les messageries de 2013 ». Mais d’après le service de messagerie russe, les logiciels actuels sont sécurisés ou très faciles d’utilisation, mais jamais les deux en même temps.

Évidemment, Telegram entend être le service qui arrive à concilier une application simple d’emploi tout en étant protectrice. « Nous aimerions remédier à cela », dit-elle. Encore faut-il savoir ce que Telegram entend par une visiophonie sécurisée. Est-ce à dire qu’elle aura droit à du chiffrement de bout en bout par défaut ? Elle ne le propose pas de base pour la messagerie, mais les appels téléphoniques y ont droit.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo