Razer lance des écouteurs sans fil à l'effigie de Pikachu, le Pokémon le plus populaire de la galaxie. Spoiler : ils ne sont pas très jolis. Spoiler 2 : il faut aimer le jaune.

A priori, Razer (accessoiriste orienté gaming) et les Pokémon (célèbres bestioles à attraper) n’ont pas grand-chose en commun. Pourtant, l’improbable mariage a bien eu lieu. Sur la page Weibo du constructeur, on découvre l’existence d’une gamme de produits à l’effigie de… Pikachu.

Connu pour ses objets généralement noirs et très illuminés, Razer se met donc… au jaune. De fait, les gamers fans de Pikachu auront la possibilité de s’équiper avec un clavier, une souris et un tapis…. jaunes. On peut difficilement faire plus voyant sur un bureau. Et pour qui voudrait pousser le style jusqu’à l’extérieur de chez soi, il y a même des écouteurs sans fil. Oui, toujours jaunes.

Produits Razer Pikachu // Source : Razer

Des écouteurs sans fil Pikachu ? Merci mais non merci

On ne pourra pas reprocher à Razer de dénaturer la célèbre mascotte. Les écouteurs sans fil sont bien jaunes et décorés d’un logo reprenant la silhouette de Pikachu. En prime, ils viennent se loger dans un boîtier de recharge en forme de Poké Ball (équipé d’une dragonne pour être sûr de ne pas l’égarer). Pour la facilité de transport, on repassera. Mais, au moins, les fans pourront s’y croire au cours de leurs virées Pokémon Go (quand la situation sanitaire se débloquera et qu’il sera à nouveau autorisé de sortir).

Les écouteurs sont les Hammerhead lancés en fin d’année dernière. Avec leur longue tige, ils ressemblent à des AirPods de première génération. Vendus moins de 120 euros (en version normale), ils ont pour principal argument leur faible latence audio (moins de 60 ms) mais pêchent sur l’autonomie (3 heures en une seule charge et 16 heures au total).

À noter que ces produits sous licence ne sont pour le moment annoncés qu’en Chine, avec une commercialisation attendue au 16 avril. Interrogé par Numerama, Razer ne sait pas encore s’ils sont prévus sur d’autres marchés. Au regard de la popularité mondiale des Pokémon — et de Pikachu –, il n’est pas interdit de penser qu’ils seront lancés ailleurs.

Partager sur les réseaux sociaux