Microsoft annonce que la fermeture de Wunderlist surviendra le 6 mai 2020. Celles et ceux qui utilisent cette application de gestion de tâches sont invités à basculer To Do, la solution maison de l'éditeur américain.

Les appels de Christian Reber, le fondateur de l’application Wunderlist, rachetée en 2015 par Microsoft, n’ont de toute évidence pas fait mouche. Alors qu’il se proposait de racheter le logiciel pour éviter son éventuelle fermeture — Microsoft ayant présenté en 2017 To Do, un clone de Wunderlist –, la disparition du service est désormais datée. Elle surviendra le 6 mai 2020.

D’ores et déjà, les nouvelles inscriptions ne sont plus acceptées sur Wunderlist depuis le 9 décembre, date à laquelle la nouvelle a été annoncée. Après le 6 mai 2020, la fonction de synchronisation sera coupée. Afin d’accompagner les personnes qui se servent encore de Wunderlist, l’équipe derrière To Do rappelle qu’il est possible d’importer ses contenus d’un outil à l’autre, de manière très simple.

Wunderlist
Les jours de Wunderlist sont désormais comptés.

Il est temps de tourner la page

Aux yeux de Microsoft, l’annonce de la fin de Wunderlist n’est censée prendre personne au dépourvu. L’entreprise rappelle qu’à l’annonce de To Do, il y a deux ans, elle prévenait que Wunderlist finirait par prendre sa retraite. Il n’était en effet pas utile que Microsoft continue de maintenir à long terme deux applications proposant de faire la même chose, à savoir gérer des listes de tâches.

Pour To Do, le temps de la bascule est venu : d’abord, parce que cela fait deux ans que la transition est en cours — et bientôt trois l’année prochaine. Ensuite, parce que Wunderlist n’a plus reçu de mise à jour significative depuis un certain temps, dans la mesure où les efforts se sont concentrés sur To Do. Enfin, la nouvelle application a récupéré tout ce qui faisait le sel de Wunderlist. Du moins pour l’essentiel.

Partager sur les réseaux sociaux