Caméra de surveillance, IA, collier compteur de pas... tout ça pour que votre chat préfère jouer avec la boîte du robot.

Qu’on se le dise : la quantification de soi n’est pas réservée aux humains. Ebo, entreprise située à Hong-kong, vient de publier un projet Kickstarter repéré par The Verge qui aurait pu tout à fait être la star d’un épisode de Black Mirror, si la série avait été conçue pour effrayer les chats. Le robot Ebo, présenté comme un assistant santé et bien-être pour vos petites bêtes à poils, contient tout ce qu’il faut de technologie pour en faire un véritable outil de surveillance félin motorisé.

Pour combattre l’obésité féline et l’inactivité de nos petites boules de poil, Ebo aura pour tâche de faire courir le chat dans votre appartement, en votre absence. Sa forme circulaire en fait un objet proche des jouets en boule qui ne sont absolument pas connectés, mais Ebo présent l’avantage d’être parfaitement autonome. Le robot roule en tirant une petite plume derrière lui qui, si elle intéresse votre matou, saura le faire bondir hors de sa boîte à dodo. Quand il n’a plus de batterie, Ebo sait retourner seul sur son socle de charge et se recharger avant de refaire une session de course.

Ebo // Source : Ebo

Collier compteur de pas en option

Mais Ebo ne fait pas que ça. L’entreprise qui le conçoit a jugé bon de lui ajouter des tas de fonctionnalités. Vous pouvez par exemple le contrôler à distance depuis votre smartphone et déclencher des sons alors que vous êtes au bureau. Équipé d’une caméra, le robot pourra également filmer les exploits de votre chat en 1080p et vous permettre de jouer avec lui à distance, avec un flux vidéo affiché en direct. Bien entendu, l’application pourra aussi vous permettre de partager l’intimité de votre chat sur les réseaux sociaux.

Plus étonnant encore : le robot peut être vendu avec un collier qui permettra d’interagir avec votre chat pour mesurer précisément son activité physique. L’entreprise prétend pouvoir compter le nombre de pas de votre animal, comme une application de santé lambda le ferait pour vous. Enfin, le buzzword intelligence artificielle ne manque pas à l’appel : une version pro de l’application permet de laisser le robot définir les meilleurs moments pour s’activer en analysant le comportement de vos chats.

Welcome to the Catrix // Source : Ebo

A-t-on vraiment besoin de cette machine ? Pas sûr, d’autant que la probabilité pour que le chat l’ignore totalement est grande : ces bêtes sont snobs avec les objets trop raffinés, préférant très largement leurs cartons d’emballage. Et si le problème de l’obésité féline est bien réel, peut-être vaut-il mieux éduquer les propriétaires et mieux encadrer l’adoption plutôt que d’apporter un solutionnisme technologique de plus.

En tout cas, le projet a déjà reçu plus de 230 000 $ sur les quelques 4 000 demandés, un chiffre étonnamment bas pour une campagne de crowdfunding hardware.

Des chats médusés // Source : Ebo

Partager sur les réseaux sociaux