Les Google Nest Wifi remplacent désormais les Google Wifi. Quelles sont les différences entre les deux générations de produits ?

En 2017, Google a lancé sur le marché un produit audacieux : le Google Wifi. Ce routeur circulaire affichait alors une ambition : devenir une référence grand public pour étendre la réception de votre réseau sans fil. La formule était alors simple et redoutablement efficace dans un format passe-partout qui contrastait avec les gros routeurs noirs et kitsch de la concurrence. Le Google Wifi originel écrasait au passage n’importe quelle « box » vendue par un opérateur.

En 2019, Google change toute la formule. Pour le meilleur ?

Un Google Wifi complexifié par Assistant

La proposition Google Wifi, qu’il faut appeler désormais Nest Wifi, n’est plus aussi simple qu’avant. À la place de deux modules similaires et interchangeables, reliés par un réseau Wi-Fi mesh (maillé), Google sépare son univers Wifi en deux appareils : le Routeur et le Point d’accès. Le premier, vendu seul pour 159 € ou en pack avec un Point d’accès pour 259 € est grosso-modo un Google Wifi de première génération avec 2 ports Ethernet et une couverture théorique de 120m (modulo l’épaisseur de vos murs). Il permet d’accueillir jusqu’à 100 appareils sur les bandes Wi-Fi 2,4 Ghz (longue portée) et 5 Ghz (vitesse maximale). Il n’est malheureusement pas compatible Wi-Fi 6, la dernière norme, encore peu diffusée.

Le Point d’accès est la véritable nouveauté de la gamme. Il s’agit en réalité d’un objet deux en un, faisant office de point d’accès « mesh » pour étendre le Wi-Fi proposé par un Nest Routeur mais aussi d’enceinte Google Assistant. Il est en effet équipé de haut parleurs et d’un micro et se signale par son halo lumineux quand il interagit avec des personnes dans la pièce. Il perd en revanche quelques antennes et permet de couvrir uniquement 90 m2 supplémentaires — mais comme vous avez besoin d’un Nest Wifi Routeur pour le faire fonctionner, on est déjà à 210 m2, soit une belle surface.

Le nouveau Google Nest Wifi se fond dans le décor // Source : Google

Le problème, c’est que le Nest Wifi Point d’accès perd les ports Ethernet. Cela signifie que si vous souhaitez brancher un Routeur derrière votre box et un récepteur ailleurs qui lui même diffuse sur des appareils câblés (box télé, ordinateur fixe, etc.) vous avez besoin… d’un deuxième Routeur. La facture monte donc à 318 euros pour ce cas d’usage. À cette critique d’une facture plus élevée, Google a aussi une réponse : les anciens Google Wifi sont tout à fait compatibles avec les nouveaux. Si vous avez déjà pensé à une telle installation et acquis des Google Wifi de première génération, vous n’aurez qu’à acheter un Nest Wifi Routeur pour mettre votre installation à niveau — ou accueillir un Nest Wifi Point d’accès le cas échéant.

En revanche, au-delà de l’esthétique revue qui rend l’objet encore plus élégant, difficile d’imaginer un cas où le Nest Wifi justifierait un achat si vous avez déjà un Google Wifi et que vous ne souhaitez pas avoir Google Assistant : sans Wi-Fi 6 cette année, les différences seront minimes.

Prix et disponibilité

La disponibilité a été annoncée à un énigmatique « prochainement » pour la France et la commercialisation se fera sur le Google Store, mais aussi en grandes surfaces et dans les magasins d’électronique grand public en ligne. Le Routeur coûtera 159 €, le Point d’accès 139 € et un pack complet, 259 €.

Partager sur les réseaux sociaux