Combien de temps mettrez-vous à remplir un simple formulaire sur le pire site du monde ?

Si d’aucuns prêchent que l’expérience utilisateur du web moderne n’est qu’un appeau à attention, on oublie très largement qu’un service est avant tout construit pour répondre aux besoins de l’utilisateur le plus rapidement possible. Des contraintes financières entrent toujours en jeu, parfois maladroitement ou de très mauvaise manière, mais aucun designer ne cherche expressément, de gaieté de cœur, à embêter son utilisateur. Reste que, quand la pression de différentes entités d’une entreprise est plus forte que le respect de l’utilisateur, tout peut déraper.

Le pire du web

Pop-up pour s’abonner à une newsletter, paywall bloquant 2 lignes de texte, autoscroll pour maximiser la visibilité publicitaire, autorefresh pour les pages vues, bandeaux cookies bugués… sur le web moderne, le pire côtoie le meilleur. Mais peut-on faire encore pire que le pire ? C’est le pari du site User Inyerface, jeu de mot en anglais qu’on pourrait traduire par Dans ta face, utilisateur !

Attention à la crise de nerfs // Source : Capture d’écran

Cette expérience imaginée par une agence de design web belge est présentée simplement sur la première page : vous devez remplir un formulaire. Sauf que rien ne va. Dès la première page, vous vous apercevrez que ces esprits malins ont tout fait pour que l’expérience soit la pire possible. Et l’attention a été portée aux détails ! On remarque par exemple que le premier lien cliquable est non seulement masqué par la police, mais qu’en plus, il ne déclenche pas le pointeur en forme de doigt caractéristique d’une zone cliquable sur le web.

Pour les amoureuses et amoureux de la fluidité dans l’expérience d’une page web, la suite est un cauchemar. Et ce sont peut-être plus les petits détails qui nous hérissent les poils que les grosses absurdités (les réquisits inutiles pour les mots de passe prétendument complexes, par exemple). Cliquer sur un champ texte dans lequel le texte par défaut ne s’enlève pas est une épreuve. Devoir supprimer ce texte à la main en est une autre. S’apercevoir qu’il n’y a en plus pas de curseur nous a fait fermer l’onglet.

Arriverez-vous à finir l’expérience ?

Partager sur les réseaux sociaux