Intel veut donner envie à ses partenaires de concevoir des PC gaming équipés de deux écrans. Une bonne idée ?

Asus n’est pas le seul constructeur à croire aux PC portables équipés de deux écrans. À l’occasion du Computex 2019, Intel a montré un drôle de prototype. Présenté dans les colonnes de The Verge le 28 mai 2019, il est baptisé Honeycomb Glacier et entend prouver aux partenaires que ce type de laptop a une utilité.

Le PC Honeycomb Glacier associe un écran Full HD de 15,6 pouces et un écran de 12,3 pouces doté d’une définition plus exotique (1920 x 720 pixels). Le concept repose sur la disposition intelligente des moniteurs, reliés à deux charnières afin que l’angle de vision soit le plus pratique possible pour le joueur. Car, oui, le Honeycomb Glacier veut être un PC gaming.

PC Intel Honeycomb Glacier // Source : Tom’s Hardware

Un PC zigzag

La double charnière permet d’orienter les deux écrans de manière à éviter au maximum les sources de distraction. Elle empêche ainsi un joueur de tourner la tête en pleine partie. Il est possible d’en bloquer une pour conserver l’angle choisi quand on monte ou descend l’écran supérieur. En prime, Intel voit l’espace créé par la charnière principale comme une opportunité de mieux refroidir le PC. La configuration présentée à la presse n’associait qu’une Nvidia GeForce 1070 à un processeur Intel à huit cœurs mais on peut penser que l’idée est d’être un peu plus ambitieux sur les composants.

Intel a par ailleurs pensé à intégrer une caméra dotée de la technologie eye-tracking. À quoi sert-elle ? À détecter l’écran regardé par l’utilisateur afin de lui donner le contrôle de l’application voulue sans manipulation physique. Cette spécificité peut s’avérer utile pour répondre instantanément à une discussion lancée via Twitch ou Discord avant de reprendre sa partie comme si on ne l’avait jamais quittée. Sur cette fonctionnalité, The Verge souligne : « Le logiciel est encore perfectible et il y a des bugs, mais être capable de taper dans une fenêtre de chat simplement en la regardant apparaît comme le futur. » En bref, c’est prometteur. La technologie eye-tracking peut également servir à éteindre l’écran que l’on ne regarde pas pour soulager la batterie. 

Partager sur les réseaux sociaux