YouTube teste actuellement en Inde un nouvel outil pour lutter contre la désinformation.

 

Capture d’écran prise par Buzzfeed // Source : Buzzfeed

YouTube a un sérieux problème avec les vidéos de désinformation, et il l’a bien compris. Comme l’a révélé Buzzfeed jeudi 7 mars, la plateforme de partage de vidéos teste actuellement en Inde un outil pour lutter contre ce phénomène.

Un encadré informatif

L’outil en question est un encadré qui s’affiche lorsqu’on effectue certaines recherches jugées sensibles. Par «  sensibles », YouTube entend, «  sujets à la désinformation », précise un porte-parole.

L’encadré contiendra un message de prévention. Il signalera aux utilisateurs que le thème qui les intéresse a fait l’objet de mensonges ou théories du complot qui peuvent apparaître dans les résultats de recherche. Il détaille également le type de fausses informations. On peut l’apercevoir ici dans une capture d’écran publiée par Buzzfeed :

Le fact-checking est effectué par des médias. Facebook avait en 2017 testé une méthode similaire… avant d’expliquer qu’elle n’était guère efficace. Selon le réseau social, il vaudrait mieux proposer des articles contenant des informations vérifiées : écrire simplement « cette information est fausse » ne ferait qu’entretenir de fausses croyances.

YouTube peine avec les théories du complot

Pour le moment, la fonctionnalité n’est disponible que pour quelques utilisateurs, uniquement en Inde. Elle ne marche qu’en anglais ou en hindi. Comme tous les outils testés, elle a vocation à être étendue au niveau mondial si l’essai s’avère concluant. YouTube n’a pas souhaité indiquer à quelle échéance cela se ferait.

YouTube a rencontré ces dernières années de multiples problèmes dans sa gestion des fausses informations. La plateforme a notamment été très utilisée pour diffuser des théories complotistes à propos d’attentats. Ces vidéos étaient arrivées dans les suggestions d’utilisateurs, voire parfois en tendances YouTube. Une étude a récemment montré que le site contribuerait aussi à faire croire aux internautes que la Terre est plate.

YouTube encouragerait les platistes. // Source : Pixabay (photo recadrée)

En janvier, YouTube a annoncé qu’il ne recommanderait plus les vidéos complotistes… mais qu’elle ne les censurerait pas pour autant.

Partager sur les réseaux sociaux