Plus aucun résultat de recherche au sujet de la vaccination n'est accessible sur Pinterest. Le réseau social a également décidé de bannir ces contenus de son fil d'actualités.

Lorsque vous tapez « vaccin », « vaccination » ou « anti-vaccination » dans Pinterest, le réseau social ne donne aucun résultat. « Les épingles sur ce thème sont souvent en infraction avec notre guide pour la communauté, nous ne sommes donc pas en mesure d’afficher des résultats de recherche pour le moment », peut-on lire sur le site.

C’est une nouveauté : Pinterest vient de bannir les résultats de recherche associés à ces mots, a annoncé le Wall Street Journal le 20 février 2019. La majorité des images partagées sur le réseau social sur ce thème étaient accompagnées d’un discours anti-vaccination, selon le média.

Une recherche avec le mot vaccination. // Source : Capture d’écran Pinterest

Les « conseils anti-vaccination » sont bannis

Au cours de l’année 2018, Pinterest avait déjà commencé à supprimer des contenus anti-vaccination qui apparaissaient dans les résultats de son moteur de recherche, rappelle Fast Company. Dans son guide pour la communauté, Pinterest affirme que « les conseils ayant des effets immédiats et préjudiciables sur la santé d’une personne ou sur la sécurité publique sont prohibés » et que « les conseils anti-vaccination » entrent dans cette catégorie.

Désormais, ces contenus jugés indésirables par Pinterest sont non seulement supprimés des résultats d’une recherche, mais aussi du fil d’actualité. Pour y parvenir, le réseau social a mis au point le blocage automatisé de certaines URL qui partagent des contenus inappropriés. Cependant, comme le souligne Fast Company, cette solution ne permettra pas de surveiller les publications en provenance de Facebook partagées sur Pinterest.

Pinterest bloque automatiquement certaines URL

Outre les obstacles techniques, Pinterest risque probablement de se heurter à des limites éthiques. Si le réseau social s’en remet aux institutions comme l’OMS pour définir quels sont les contenus anti-vaccination à proscrire, il lui reste plus largement la question des discours pseudo-scientifiques à considérer. Quels autres conseils de santé sont à proscrire ?

« Il y a d’autres éléments moins prioritaires qui pourraient attirer notre attention plus tard », répond Ifeoma Ozoma, la responsable de l’impact social de Pinterest, à nos confrères.

Partager sur les réseaux sociaux