Au milieu des années 1980, les smartwatchs n'étaient même pas dans les rêves des horlogers. Cela n'a pas empêché Casio de créer une montre tactile.

Une vidéo analysant une montre tactile a récemment refait surface sur Reddit. Rien de surprenant vu toutes les smartwatchs sur le marché aujourd’hui. Mais voilà le twist : cette montre date de 1984. Et avec la AT-552 Janus de Casio, on ne parle pas d’un clic sur un endroit précis de l’écran permettant de déclencher une fonction. Il suffit d’un simple touché sur la surface de l’écran pour activer des fonctions.

Pour être précis, la fonction tactile de l’appareil ne lui permet que de devenir une calculette. Comme l’indique le mode d’emploi de l’AT-552 Janus, il faut « dessiner » les chiffres et les symboles qui correspondent au calcul sur la surface de l’écran. La partie digitale de celui-ci affiche alors l’opération et le résultat.

Comment ça marche ?

On se trouve forcément loin des capacités de la dernière Apple Watch, mais il est vraiment important de se souvenir que la création de Casio a 35 ans. La question se pose donc légitimement : comment l’entreprise a-t-elle pu proposer un système tactile sur une montre pendant que le monde s’extasie devant le Macintosh qu’Apple vient de sortir ?

La « grille » est clairement visible sous le cadran. // Source : Watchuseek

Si on ne trouve pas de fiche technique décrivant précisément le fonctionnement de l’AT-552 Janus sur le web, plusieurs indices laissent deviner la technologie utilisée par Casio pour son écran tactile. La photo ci-dessus permet de bien voir une « grille » présente sous le cadran de la montre. Celle-ci se divise en de nombreux segments : ce sont eux qui détectent le mouvement du doigt et qui permettent à l’appareil de calculer quel symbole a été inscrit.

On peut le deviner grâce à la publicité vantant « la calculette invisible de la montre Casio ». S’il est difficile d’en lire une bonne partie (en particulier celle qui explique le fonctionnement de l’écran), elle donne deux indications claires. Elle parle d’abord d’une « electro-touch technology », qui correspond au « capacitive sensing ». Cette technologie permet de détecter la position et le déplacement de tout conducteur d’électricité… comme un doigt. C’est ainsi que fonctionnent les pavés tactiles par exemple. On peut également remarquer le dessin explicatif qui indique que la montre « voit » le déplacement de votre doit en suivant les cases qui composent la « grille ».

En bref, chacun des segments détecte la présence et la direction du doigt grâce à la conduction de l’électricité, puis l’appareil se charge de calculer la forme obtenue une fois l’opération terminée.

La pub décrit le fonctionnement de l’appareil, mais est difficilement lisible. // Source : Microsoft

Pourquoi cette montre ressort ?

Une montre tactile en 1984 est loin d’être banale. Les amateurs d’horlogerie n’ont jamais oublié le modèle, mais le modèle n’a pas suffisamment percé pour devenir une icône grand public. Il faut dire que pour l’époque, l’écran tactile avait un intérêt très réduit. Les montres intégrant une calculette existaient déjà, tout en étant plus simples à utiliser. D’après certains amateurs, l’AT-552 Janus était également fragile et très difficile à réparer sans l’aide d’un professionnel.

La montre tactile de Casio n’a donc pas marqué l’histoire, mais elle reste un beau témoignage de l’innovation horlogère au milieu des années 80. Que les créateurs des montres tactiles actuelles se soient inspirés d’elle ou pas, on peut la considérer comme la mère spirituelle de ces montres que l’on voit partout aujourd’hui.

Partager sur les réseaux sociaux