Au début de l’informatique, les femmes occupaient tous les postes. Quand les hommes se sont intéressés aux nouvelles technologies, elles ont été effacées. Numerama vous raconte cette triste histoire à la source de nombreux problèmes contemporains.

À écouter les grands patrons, petites startups et autres organisateurs de conférences, la situation sonne comme une fatalité : il n’y a pas de femme dans la tech et il est donc difficile de les inviter, les recruter ou les nommer à des postes à responsabilité. Cette situation qui reflète la réalité des bancs des écoles d’ingénieurs et des open spaces n’a pourtant pas toujours été la norme. Au début de l’informatique, ces métiers étaient même quasi exclusivement réservés aux femmes. À quel moment et pourquoi le tournant s’est-il opéré ? C’est à cela que tente de répondre notre nouveau reportage vidéo, disponible sur notre chaîne YouTube.

Avec nos invitées et Louise Audry à la présentation, nous remontons l’histoire pour trouver le moment où tout a basculé pour le rôle des femmes dans la tech. Et, on peut s’y attendre, c’est précisément quand le secteur a commencé à toucher le grand public et à devenir valorisé en société que les hommes s’en sont emparés. Formés d’abord par les femmes qui les précédaient et qui avaient servi aussi bien la Nasa que dans les armées, des hommes ont décidé que ces métiers leur étaient réservés.

Résultat, en 2019, les étudiantes en informatique sont rares et les plus grandes entreprises du secteur n’embauchent qu’un peu moins de 25 % de femmes — toujours en moyenne moins bien payées à travail équivalent. Et si l’on note des améliorations aujourd’hui, ce n’est que par des campagnes de recrutement et de formation proactives en direction des femmes, signe que cette stratégie qui dégenre les métiers et les carrières dès les bancs de l’école commence à payer.

Si vous appréciez cette vidéo et ce nouveau format, n’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube : nous vous préparons de belles choses cette année !

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.