Pliant Energy Systems développe Velox, un robot capable de se mouvoir sur toutes les surfaces, et même dans l'eau. Pour l'instant limité à la preuve de concept, il pourrait s'avérer utile à l'avenir, dans certaines missions de sauvetage.

Velox peut ramper sur la terre, dans la boue, sur la glace, dans le sable, mais aussi nager. Le site New Atlas a repéré la vidéo postée par ses créateurs, Pliant Energy Systems, au début du mois de décembre, qui montre le petit robot en action. Si Velox n’est aujourd’hui qu’un prototype, il pourrait trouver des utilisations commerciales à l’avenir.

Dans le processus de création des robots, les ingénieurs en robotique s’inspirent du vivant. Par exemple, pour développer un robot rapide dans l’eau, ils vont s’inspirer des spécificités des poissons les plus rapides. Ce processus, appelé biomimétisme, présente cependant ses limites car les avantages de ces particularités animales s’accompagnent de leurs défauts.

Festo avait développé un robot amphibien, avec des mouvements ondulatoires inspirés de la seiche et des planaires, deux animaux particuliers dans leur méthode de locomotion. Au lieu d’être équipés de nageoires, ils ondulent les muscles aux extrémités de leur corps pour se mouvoir dans l’eau.

Le BionicFinWave de Festo, présenté en juin 2018, se meut dans l’eau comme le Velox. // Source : Festo

S’il n’est pas autonome mais contrôlé à distance, Velox évolue de la même façon sous l’eau. Ses deux ailettes latérales changent de position en fonction du milieu dans lequel il se déplace. Dans l’eau, elles s’alignent horizontalement pour onduler, tandis que sur le sol elles lui permettent de ramper. Enfin sur la glace, elles sont placées perpendiculairement au sol, et lui permettent de patiner tout en contrôle.

« Les ailettes permettent au robot de nager comme une raie, ramper comme un mille-patte, de se propulser comme un calamar et de glisser comme un serpent. Un vaisseau qui serait équipé de ce système gagnerait une faculté sans précédent à traverser différents environnements lors d’une même mission  », se projette le CEO de l’entreprise, Benjamin Filardo, interrogé par Digital Trends. En attendant le potentiel développement de ces robots plus complexes, les usages de Velox restent limitées.

De l’armée à l’observation des animaux

Ce projet a comme principal investisseur le bureau de la recherche navale américaine. En conséquence, les premières applications envisagées concernent le transport d’armes et les missions de sauvetage. Contrôlé par des opérateurs à distance, le robot pourrait se faufiler sur une zone dangereuse pour amener le matériel militaire ou de secours à destination, de façon discrète.

Velox peut embarquer une caméra pour des missions d’observation, hors de l’eau comme dans l’eau. // Source : Pliant Energy Systems

Mais ses développeurs entrevoient l’usage de Velox dans l’observation d’animaux. Équipé d’une caméra, il pourrait permettre de s’approcher des animaux discrètement et sans risque. Il enregistrerait ainsi leur comportement sans les perturber. Ses créateurs vantent sa capacité à changer de direction efficacement, une qualité essentielle pour ce type de mission.

Pour l’instant, Velox ne sert que de preuve de concept pour d’autres applications. D’ailleurs, s’il devrait être sans fil à terme, on peut voir sur les vidéos qu’il a encore besoin d’un raccord filaire pour opérer. En revanche, si ses méthodes de navigation terrestre et aquatique s’avèrent fiables à long terme, elles pourraient être utilisées dans la conception de robots de transport plus importants.

Partager sur les réseaux sociaux