En 2018, il existe sur Terre des brosses à dents électriques connectées. Sont-elles les meilleures ? Proposent-elles un brossage adéquat ? Comment bien les choisir et les différencier ? Oral-B a-t-il le monopole de la bouche ? Découvrez les réponses à ces questions dans notre guide.

La brosse à dents électrique et moi, ça part d’une honte. Une honte, chez un dentiste hautain et dédaigneux, qui en plus d’un discours paternaliste méprisant sur l’irrégularité de mes consultations, avait tenté le money-shaming. Ce cher monsieur ne comprenait pas que, alors étudiant gagnant à peu près 400 € par mois en faisant des piges à droite à gauche, je n’avais pas les moyens d’investir dans une brosse à dents électrique haut de gamme. Son « 300 € que vous ne regretterez pas » ne m’a pas lâché pendant 10 ans (je lui ai volé quelques samples de dentifrices).

Et puis, comme rien n’est absolu dans ce monde, j’ai trouvé en début d’année 2018, complètement par hasard, une dentiste absolument adorable et compétente, prenant soin du bien-être de ses patients et prodiguant de bons conseils. La brosse à dents électrique est revenue dans ma vie : elle me l’a conseillée pour lutter contre une salive qui ne ferait pas suffisamment bien son travail de détartrage. On a la salive qu’on mérite, probablement.

J’ai donc plongé dans le monde merveilleux des brosses à dents électriques, écumé les tests, les comparatifs, les modèles, les marques, les brosses à l’unité, les brosses en package, les formats de brosse, l’innovation dans les brosses, les brosses à dents connectées… bref. J’ai fait des erreurs et quelques découvertes. Ce guide vous les partage.

La tentation du haut de gamme

Oral-B Genius 9000N Cross Action

Neeeeeerds

Nerd à mes heures perdues, j’ai évidemment tout de suite regardé ce qui se faisait de plus techy sur le marché de la brosse à dents. Spoiler : il y a évidemment des brosses à dents électriques Bluetooth connectées avec une application compagnon. Quitte à tenter le tout pour le tout, et à la faveur d’une promotion, je me suis laissé tenter par la Rolls : l’Oral-B Genius 9000N Cross Action. Plus chère que la plupart des brosses à dent connectée, cette brosse promettait des dents en parfaite santé et l’ivresse de la quantification numériquement du soi. Honnêtement, c’est tout à la fois mon meilleur et mon pire achat hygiène.

Le meilleur, parce que la brosse à dent électrique, rechargeable sur une base ou dans une boîte pour l’emmener partout, devient vite un incontournable dentaire. Les premières fois sont étranges (fermez la bouche), mais très vite, rien ne peut la remplacer. Et en cela, le mode le plus violent de la 9000N fait très bien son travail, faisant osciller une lamelle de métal à toute vitesse qui va faire tourner une tête complexe tout autour des dents. Une forme qui a dû prendre des années de R&D au géant. C’est bien simple : après deux semaines de brossage à l’électrique, on ne sent propre des dents qu’avec elle. Le brossage manuel laisse un sentiment d’inachevé, d’inaccompli. Un vide. Et 6 mois après un détartrage, pas la moindre trace de tartre dans mes dents : mission accomplie.

Et le pire alors ? Eh bien le pire, c’est tout le reste. La brosse met en avant 5 modes de brossage qui sont des versions moins puissantes du mode maximal. On se demande à quoi ils servent — tout comme les têtes censées laver la langue ou faire des dents plus blanches, qui s’affichent comme meilleures pour une tâche précise alors que la meilleure tête est meilleure en tout. L’application est un gimmick issu des pires séries d’anticipations dans lequel le futur est nul : elle se connecte en Bluetooth à votre brosse, surveille la régularité de votre entretien buccal et peut même surveiller votre manière de passer la brosse, grâce à la webcam de votre smartphone, accroché à votre miroir (porte-smartphone à ventouse fourni, sic). Bref, des gadgets qu’on utilise une fois pour rire et qui, probablement, justifient le prix exorbitant de la 9000N.

C’est ma brosse à dents, mais je ne la recommande à personne, sauf aux brosses à dents nerds qui veulent changer la couleur de la LED lumineuse de recharge et aux baroudeurs pour qui la mallette de transport a un intérêt.


Les performances sans les gadgets

Oral-B Smart 5

Sweet spot

Quand on devient utilisateur de brosse à dents électrique, on se met à parler de brosse à dents électrique. « Ma copine avait mal reposé ma brosse à dents électrique et elle n’a pas chargé !  » ai-je pu entendre, lors d’une soirée. Eye contact. L’autre sait désormais que j’ai aussi une brosse à dents électrique. Nous nous rapprochons et nous échangeons sur nos modèles respectifs. Lui, c’est pour la Smart 5 qu’il a craqué. Oral-B, le mot qu’on ne prononce pas mais qui est le Zeitgeist de toutes les conversations, semble être le king du brosse à dents électrique-jeu. Personne n’évoque la concurrence, comme s’il s’agissait d’un sujet tabou.

La Smart 5 est grosso modo la version de la 9000N sans la mallette de transport. Elle reprend l’efficacité, est compatible avec les mêmes brosses et a même ce côté connecté idiot et ses modes inutiles. Mais elle coûte presque moitié moins que la 9000N. C’est donc une brosse à dents milieu de gamme (pareille chose existe) qui pourrait convenir à tout le monde et pourrait faire un premier achat pérenne et efficace.

Philips Sonicare H8911

Douceur et silence

J’aimerais revenir un instant sur le monopole Oral-B que les médias et les autorités semblent cacher. En cherchant à faire mon travail de journaliste engagé et en creusant le sujet, j’ai trouvé chez Philips une équivalente à la Smart 5, au moins côté tarifs. Alors il est vrai qu’on comprend aisément pourquoi Oral-B impressionne : la Sonicare ressemble juste à une brosse à dents qui vibre. On se sent un peu moins dans le futur, la tête ne pivote pas mais oscille… de loin, on a l’impression que big P a capitulé et propose volontairement un produit au rabais.

Mais ce serait oublier que l’efficacité ne fait pas tout dans le soin du corps. Avec sa Sonicare, qui oscille tout de même à 31 000 mouvements par minute, Philips est plébiscité pour sa douceur et son silence. Il est vrai que les vibrations des Oral-B pourraient gêner les mâchoires sensibles. Ici, le mouvement est doux et rappelle plus celui d’une brosse classique. On est donc en terrain connu, d’autant que le moteur ultra-silencieux de la brosse vous permet de continuer à écouter quelqu’un vous parler (rappel : n’ouvrez pas la bouche) quand vous l’utilisez. C’est une autre philosophie et une autre approche : on aime.


Pourquoi payer autant ?

Oral-B Pro 700

Dents propres pour tou·te·s

En continuant mon exploration, je me suis aperçu que le marché de la brosse à dents électrique était un peu structuré comme celui de l’automobile. Quand vous achetez une voiture en pack prestige toutes options, vous avez le toit ouvrant, le projecteur laser sur le pare-brise, l’assistance à la conduite et le son surround. Quand vous achetez la même voiture en pack je-veux-juste-rouler, vous n’avez pas les paillettes, mais le même moteur que la plus chère. Et au fond, n’est-ce pas le principal ? Sur les brosses à dents, c’est à peu près la même chose : à 30 €, vous avez la même tête de brossage Oral-B et un manche à moteur. Vous perdez juste les gadgets connectés, l’étui de transport, les dix mille modes de brossage inutiles et la sensation d’appartenir à l’élite.

Mais vous retrouvez exactement la même efficacité dans le brossage, le même confort après et la même envie d’évangéliser autour de vous pour l’adoption de la brosse à dents électrique. En plus, même pas besoin d’être méprisant comme mon premier dentiste : 30 €, ce n’est pas cher payé pour un objet qu’on renouvelle moins qu’une brosse classique. Autour de ce prix-là, on arrive vraiment au must-have.

Xiaomi Mi Electric Toothbrush

iBrosse chinoise

Enfin, comme il n’existe pas un seul secteur où Xiaomi n’a pas sorti un gadget ressemblant vaguement à un produit Apple qui aurait mal tourné, nous ne pouvions pas ne pas mentionner leur version de la brosse à dents électrique. Elle se paie le « luxe », pour une trentaine d’euros, de proposer des fonctions connectées avec l’application Mi Home (approximativement traduite en français). Elle m’a été recommandée par notre responsable e-commerce, qui doit être la personne la plus équipée en produits Xiaomi de France.

Bref, achetez une brosse à dents électrique, mais ne vous laissez pas surprendre par la surenchère de fonctionnalités modernes. Vos dents, votre dentiste et votre porte-monnaie vous remercieront. Le lieu de rencontre du club vous sera transmis ultérieurement.

Tous les liens de cet article sont affiliés. Nos partenaires e-commerce n’ont aucune influence sur la ligne éditoriale de nos guides et ne nous imposent aucun produit. Si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission sur votre achat

Partager sur les réseaux sociaux