Une IA peut travailler 24 heures par jour, contrairement à un humain. Du coup, l'agence de presse du gouvernement chinois, Xinhua, a préféré en développer une plutôt qu'embaucher du personnel.

Pourquoi embaucher un présentateur ou une présentatrice, quand une intelligence artificielle (IA) peut faire le job ? L’agence de presse du gouvernement chinois, Xinhua, est justement en train de tester cette solution, comme le montre une vidéo de New China TV, postée sur YouTube le 7 novembre.

Dans cette vidéo, on aperçoit un homme en costume-cravate, lunettes vissées sur le nez. Il récite les dernières nouvelles traitées par Xinhua.

Un avatar auquel aucun code du travail ne s’applique

Créé à partir de l’image d’un vrai journaliste, cet avatar qui fonctionne grâce à un système d’intelligence artificielle présente quelques imperfections : son corps est un peu mal détouré ce qui rend le haut de son crâne flou, sa bouche bouge en mouvements saccadés peu naturels, et sa voix synthétique est monotone. Mais ces observations mises de côté, il faut admettre qu’il est plutôt réussi.

Selon le South China Morning Post, deux faux-présentateurs ont été créés : un pour les actualités en anglais, un pour celles en chinois. Xinhua a expliqué qu’elle comptait s’en servir pour générer des contenus pour sa chaîne télévisée, son site Internet, et sa version mobile.

« Chaque présentateur peut travailler 24 heures par jour sur le site officiel et différents réseaux sociaux, a expliqué Xinhua, ce qui réduit les coûts de production et augmente l’efficacité. »

Partager sur les réseaux sociaux