Apple avait promis au Sénat américain que les modèles récents d'iPhone ne seraient pas bridés afin de protéger leur batterie. L'entreprise a finalement changé d'avis.

Fin décembre 2017, Apple reconnaissait ralentir volontairement certains vieux modèles d’iPhone, afin de protéger la batterie et les composants des appareils. Depuis la dernière mise à jour iOS 12.1 sortie le 30 octobre, les iPhone X, 8 et 8 Plus, sortis en 2017, subissent le même sort.

Des performances limitées pour protéger les batteries

En 2017, ce sont des utilisateurs du forum Reddit qui avaient les premiers dévoilé qu’Apple ralentissait des modèles équipés d’une vieille batterie. Il leur semblait alors que ces derniers présentaient des performances moindres.

UniPhone 8 // Source : Apple

L’information avait ensuite été confirmée par Apple, qui avait justifié ce choix dans un communiqué.

« Notre but est d’offrir la meilleure expérience à nos clients, ce qui inclut prolonger la durée de vie de leurs appareils. Les batteries au lithium-ion deviennent petit à petit moins capables de répondre à un pic de puissance dans le froid, quand la charge est faible ou quand elles vieillissent. Résultat, il est possible que l’appareil s’éteigne pour protéger ses composants internes », était-il écrit.

En d’autres termes, les appareils concernés (iPhone 6, 6s, SE et 7) étaient dotés d’une fonctionnalité destinée à lisser les pics de puissance, lorsque cela était nécessaire pour prévenir une extinction involontaire du smartphone.

Ces révélations avaient été mal reçues par les utilisateurs de la marque, déçus de ne pas avoir été mis au courant de cette nouvelle fonctionnalité et de pourquoi elle avait été mise en place dès le départ. Cela avait fait naître quelques suspicions, certains pensant qu’Apple bridait ses vieux modèles pour pousser à l’achat de nouveaux modèles.

Apple pensait pouvoir éviter le bridage sur les modèles récents

Apple avait déjà évoqué la possibilité que cette fonctionnalité soit élargie à d’autres appareils à l’époque, avant de revenir sur ses dires dans une lettre adressée au Sénat américain le 2 février 2018. Il y était écrit que les modèles 8 et X bénéficieraient « d’améliorations matérielles autorisant une gestion des performances plus précise, et permettant à iOS d’anticiper précisément les extinctions subites et de les éviter ».

Ce sera pourtant chose faite avec la dernière mise à jour des iPhone, iOS 12.1, disponible depuis le 30 octobre. Les iPhone X, 8 et 8 Plus, a repéré The Verge, seront également bridés.

La justification est la même : les modèles de 2017 souffrent également de problèmes de batteries, qui peuvent s’éteindre de manière inopinée lorsqu’elles sont trop vieilles.

Les limitations de performances des appareils seront plus rares, et temporaires

Dans un communiqué, Apple a précisé que cette fois, les limitations de performances des appareils seront plus rares, et temporaires : elles surviendront par exemple lorsqu’il fait très froid dehors, lorsque la batterie est faiblement chargée, ou lorsqu’un utilisateur se sert d’une application très gourmande en énergie. Elles pourront par ailleurs être désactivées si l’utilisateur le souhaite (il risque alors de subir des extinctions intempestives de son appareil, et d’accélérer le vieillissement de la batterie ou des composants de son appareil).

À noter que les propriétaires d’iPhone peuvent toujours bénéficier jusqu’en 2019 d’une promotion sur le remplacement de batterie, qui est passé de 89 à 29 euros après l’an dernier. Il augmentera ensuite à des tarifs variables, jusqu’à 69 euros pour un iPhone X.

À lire sur Numerama : Elle remplace sa batterie dans une boutique non agréée, son iPhone explose

Partager sur les réseaux sociaux