Selon un rapport rédigé par Twitter, la très grande majorité des utilisateurs du réseau social ne dépasseraient pas les 140 caractères, malgré les 280 autorisés depuis un an.

Il y a un an, Twitter cédait à la pression de ses utilisateurs, et abandonnait sa limite de toujours établie à 140 caractères par message, pour la doubler. Sauf que depuis, les internautes qui profitent du changement ne sont vraiment, mais alors vraiment pas nombreux, révèle un communiqué rédigé par le réseau social le 30 octobre.

Jack Dorsey
Jack Dorsey. // Source : JD Lasica

Selon ce communiqué, la vaste majorité des tweets ne dépasse toujours pas les 140 caractères. Seuls 9 % vont au-delà de ce chiffre. Pire, les tweets sont étrangement de plus en plus courts, même si la différence n’est pas flagrante : de 34 signes en moyenne, on est passés à 33.

Twitter essaye de nous faire croire que ses utilisateurs sont devenus polis

Ces chiffres dépendent des langues utilisées. Mais en anglais par exemple, seuls 1 % des tweets atteignent les 280 caractères.

Twitter, lui, a préféré se féliciter d’autres petites victoires, essayant de nous faire croire que ses utilisateurs sont devenus extrêmement polis : le nombre de « please » (s’il-vous-plaît) aurait augmenté de 54 %, et celui de « thank you » (merci) de 22 %. Il y aurait aussi de moins en moins d’utilisateurs qui font usage d’abréviations faisant un peu mal aux yeux comme « gr8 » pour « great » (bien), et plein de curiosité, puisque le nombre de points d’interrogation a augmenté de 30 %. Nous voilà bien.

Partager sur les réseaux sociaux