Le site ToS;DR, qui évalue les conditions générales d'utilisation pour éviter de les lire, se lance dans une logique coopérative : il est désormais possible d'aider à contrôler les CGU des services en ligne.

Sur le web, les conditions générales d’utilisation sont certainement les documents les moins lus par les internautes. Pourtant, ces pages interminables sont capitales car il vous est demandé d’en accepter le contenu sans réserve, au moment de l’inscription à tel ou tel service. Or, ces textes peuvent prévoir la renonciation de vos droits et la délimitation ce que vous avez le droit ou non de faire.

Afin de vous en synthétiser leur contenu, des projets comme Polisis ont vu le jour : il s’agit ici d’un algorithme qui tente de rendre intelligible la cascade de consignes que contiennent ces règlements. Mais l’initiative la plus connue en la matière est sans doute le site Terms of Service;Didn’t Read, dont le nom ToS;DR est une référence à l’expression « Too Long;Didn’t Read » (TL;DR, c’est-à-dire « trop long ; pas lu »).

ToS-DR
Capture d’écran

Trop long, pas lu

Employée par l’internaute qui renonce à lire un texte volumineux ou utilisée par une personne qui résume tout un développement en quelques lignes, elle a inspiré ToS;DR pour faire la même chose avec les CGU : les abréger en peu de mots. Ainsi, le site évalue la qualité des conditions générales d’utilisation en prenant en compte l’intérêt de l’utilisateur et une note globale est ensuite attribuée au service.

Le classement va de A (excellent) à E (catastrophique). De nombreux sites sont évalués, en particulier les plateformes les plus fréquentées du net : Amazon, Apple, Instagram, Google, Facebook, Flickr, LinkedIn, Microsoft, Netflix, Skype, Steam, SoundCloud, Twitter, Wikipédia et Yahoo. Et pour chaque service, une sélection des principaux points positifs et négatifs est effectuée.

Évaluation de Google.

Si nous vous parlons de ToS;DR aujourd’hui, c’est parce que la plateforme s’oriente vers une démarche collaborative. Un outil d’édition permet aux internautes de participer à l’enrichissement de la base de données mais surtout de maintenir à jour les données et les notes, car il arrive que les services notés produisent de nouvelles conditions générales d’utilisation qu’ils font ensuite accepter à leurs usagers.

« Pour passer en revue les termes et conditions d’un service, assurez-vous d’abord que le service est listé, et ajoutez-le si ce n’est pas le cas. Lisez ensuite les conditions et les politiques que vous devez accepter pour utiliser ce service, et prenez note de tout ce que vous trouvez remarquable », explique ToS;DR. Ces notes seront ensuite vérifiées par un tiers avant d’être acceptées et diffusées.

Partager sur les réseaux sociaux